Taxe tampon
Taxe tampon

[sam id= »95″ codes= »true »]

« Et si je vous dis pas Nett la Nana »

27/10/2015 Bonjour à toutes et à tous,

Taxe tampon
Taxe tampon

Entre nanas, on dit plus familièrement « les anglaises débarquent ».

Phrase bien banale, mais qui parle d’un fait récurrent que rencontrent environ 16 millions de femmes en France, près de quarante années dans leur vie.

Si j’en parle ici, c’est qu’une taxe est donc au coeur d’une vaste polémique à l’échelle européenne.

Les anglaises, les vraies, sont fermement décidées à ne pas laisser passer ce fait divers sous silence, haro sur la Taxe tampon !

Et nous sommes, nous autres françaises, obligées de nous payer ce luxe qui nous coûte la peau du cul…

Ah oui, la France, paradis des produits de luxe, tels que maroquinerie, joaillerie, vêtements, accessoires, vins et spiritueux, art de vivre…

Et… protections hygiéniques !

Non, vous ne rêvez pas, taxées à 20%, comme des produits de luxe 🙂

Et non pas comme produits de première nécessité à 5,5%.

Qui regroupent, entre autres, les boissons gazeuses, les steaks hachés, la mayonnaise, les places de  cinéma ou les importations d’œuvres d’art, d’objets de collection ou d’antiquité…

Merci messieurs les députés d’avoir confirmé qu’il n’y aura pas de TVA à 5,5% pour les protections hygiéniques, pas plus que sur la mousse à raser, comme vous dîtes.

Sauf que preuve du contraire, on n’en fait pas le même usage 🙁

Et puis venir deux trois jours pas rasés au boulot, c’est plutôt tendance en ce moment, non ?

Chiche, on essaie alors, nous autres femmes, de venir deux trois jours au boulot sans protection hygiénique !

Vous nous direz messieurs, si vous aimez ce nouveau look ???

Alors quand je vous dis pas Nett la Nana, ça vous parle mieux ?

Pour info donc, les anglaises, elles, sont bien plus réactives, parce qu’elles entendent ramener à zéro la taxe sur les protections hygiéniques qu’elles avaient déjà faite descendre de 17,5% à 5,5%.

Quant à l’imbécile de mec qui a osé dans un forum : « Et comment elles faisaient vos mères ? » je vais essayer de lui répondre de la façon la plus explicite possible.

Mon gars, tu n’as sans doute pas du laver ni étendre souvent le linge dans ta jeunesse, et encore moins celui de ta mère.

Même si on dit toujours qu’il faut laver son linge sale en famille

Sache qu’à une époque, la garniture périodique de ta mère-elle-aussi se résumait à une couche de coton bien rêche ; les assouplissants n’ayant pas encore vu le jour, en pur coton blanc lavable à 90°, point barre.

Tous les mois, c’était par la même occasion la fête de la culotte, elle aussi en pur coton blanc lavable à 90°, je te parle pas des fuites et du confort qui allaient avec.

Tous les mois, ou presque, car certaines fois, le voisinage qui avait, de fait, vue imprenable sur l’étendage familial, ne manquait pas de remarquer que « Tiens ça fait deux mois que la Jeanne n’a pas ses règles… »

Pas besoin d’échographie sur Facebook pour annoncer la nouvelle à son entourage.

Si tu as autour de toi mère, femme ou fille, je ne pense pas qu’elles regrettent amèrement le bon vieux temps, tu as le droit de leur poser la question et recevoir une volée de bois vert.

Tiens, pendant que tu y es, vas donc frotter le col et les poignets de ta chemise avant de les faire bouillir, et n’oublie pas de monter un seau de charbon en allant chercher la lessiveuse à la cave…

Bien à vous,

Isabelle

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.