Vache brune
Vache brune

[sam id= »94″ codes= »true »]

« De la viande au cancer »

26/10/2015 Bonjour à toutes et à tous,

Vache brune
Vache brune

Tout commence par une banale histoire d’études, remontant à la fin des années 90, qui souligne le rôle cancérogène de la viande.

Pas de quoi fouetter un chat, à l’époque, ces constats de font pas grand bruit ni auprès du monde scientifique, ni auprès des consommateurs.

La viande étant d’un banal au menu de (presque) tous les français, personne ne souligne l’intérêt d’y changer quelque chose.

Les restrictions de guerre ont bien aidé à convaincre toute une génération que manger de la viande à tous les repas s’avère une nécessité.

Mais alors que préserver la planète, dans les années 90, n’est pas encore dans toutes les bouches, l’alimentation carnée, elle, y est bien en place.

Sauf que différents scandales liés aux farines animales et à la vache folle, éveillent un premier doute dans l’esprit des consommateurs.

Et s’ils avaient été trompés sur la qualité de la nourriture qui leur était vendue ?

Première prise de conscience.

Parallèlement, des épisodes climatiques dramatiques apportent d’autres questionnements.

Et si la planète allait mal, se demande t-on soudain ?

La planète et son règne animal, végétal, minéral… tiens ils sortent d’où ceux-là qui ne l’avaient jamais vraiment ramené ?

Ah bon, ils ont même des ambassadeurs chez les bipèdes !

Qui font bien leur boulot : avec les supports numériques naissants, internet & consorts, la communication atteint une vitesse de croisière vertigineuse.

Et personne ne peut échapper à l’image, photo ou vidéo, encore moins à l’info.

A mi-chemin, tombe un deuxième gros scandale, en 2013, celui de la viande chevaline substituée à la viande de boeuf.

Auparavant, le débat pro ou anti OGM bat son plein et continue de poser de nombreuses interrogations…

Et petit à petit, nombre de consommateurs commencent à douter de ce qu’on leur fait ingurgiter.

C’EST DE LA MERDEEEE, pour reprendre la célèbre expression de Jean-Pierre Coffe !

Dans les magazines de presse, on envisage même l’avenir en mode végétariensd’ici 40 à 50 ans…

Jusqu’à ces derniers temps où le menu végétarien pour tous les élèves est sérieusement envisagé dans les cantines scolaires.

Dernier coup de grâce, ces jours, où la probabilité de la viande au cancer revient au coeur de l’actualité.

Entre temps, effectivement, de l’eau a coulé sous les ponts…

Et les cancers galopent à qui mieux mieux 🙁

A qui profite le crime ?

Bien à vous,

Isabelle

2 Commentaires

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.