Home » Blog » Petite chronique « Et si on simplifiait encore plus la consigne…

Petite chronique « Et si on simplifiait encore plus la consigne…

0

« Et si on simplifiait encore plus la consigne »

11/02/2018 Bonjour à toutes et à tous,

Et si on simplifiait encore plus la consigne - Crédit photo izart.fr

Et si on simplifiait encore plus la consigne – Crédit photo izart.fr

Bon, ces histoires de consigne à la con, je vous en parlais déjà hier dans ces mêmes lignes, ça me turlupine.

Pourquoi le gouvernement envisage t-il de recycler les bouteilles en plastique et les canettes mais pas les bouteilles en verre ???

Alors que lavées, la réutilisation de ces dernières est de… 50 FOIS !

Un tout petit événement m’a donné une idée : et si on simplifiait encore plus la consigne ?

A cause d’un bon gros rhume ces derniers jours, j’ai du passer tout mon stock de mouchoirs, une vingtaine 🙁

Mouchoirs en tissu, oui, bien sûr, quelle question, ça suffit de produire toujours plus de déchets à jeter, non !

C’est sûr que la poubelle se remplit moins vite que la machine à laver chez moi.

Et que je suis davantage embêtée par la gestion de ma poubelle de recyclage à vider une fois par semaine, et encore, je ne suis pas atteinte de consommationnite aiguë.

Pourtant, la plupart des contenants sont recyclés, emballages papiers des fruits et légumes ou plastiques des légumes et fruits secs trouvent systématiquement un réemploi à la maison.

Mais quid des briques de lait de riz, pots de yahourt, emballage des gouttes homéopathiques, boîte de sardines… ?

Et encore, si j’achète parfois 4 yahourts bio, c’est pour en refaire dans ma yahourtière, un yahourt du commerce = 8 faits maison.

De la même manière, je viens de tester le lait de riz maison, vous en saurez bientôt plus 😉

Alors voilà comment m’est venue une idée, à la suite de la vidéo mise en ligne sur la Petite chronique d’hier, j’attends vos réactions 😉

Et si simplement tous les emballages étaient consignés ?

Ce ne serait plus la guerre entre les communes, les déchetteries, les entreprises de recyclage pour empocher le magot à qui mieux mieux sur le dos de nous autres.

Ah ben oui, d’un côté on nous incite à produire moins de déchet, et d’un autre on continue de nous inonder avec, sous le regard bienveillant de ceux qui se frottent les mains de tous les côtés…

Alors que si chacun·e portait son ou ses emballages dans un point de consigne collective sélective, comme ça on arrête les collectes trop onéreuses pour les collectivités et hop, chacun·e récupèrerait la pièce au passage 🙂

La pièce, elle vient d’où, vous allez me dire ?

Ben simplement des fabricants !

Ils paieraient une taxe calculée sur le volume, la matière et la soutenabilité de l’emballage généré, mais qui irait directement dans nos poches, pas mal non ?

On se demande pourquoi personne n’y a jamais pensé…

Ben oui, Le point vert existe déjà, mais la taxe est reversée à… Eco Emballages, qui est bien sûr une société privée, vous me suivez 🙂

Depuis 1992, les fabricants continuent de payer la taxe qu’ils continuent de répercuter sur le prix du produit que continuent de payer les consommateurs… et tout le monde s’en fout 🙁

Alors, in fine, si on devine à qui profite ou pas le tri sélectif, chacun·e pourrait bien le faire à son niveau, motivé·e pour empocher le fruit de son travail, non ?

Bien à vous,

Isabelle

0

Isabelle alias Mam's

    « Petites chroniques » sont produites sous Licence Creative Commons : Oeuvres protégées, leur reproduction, copie, modification sont soumises à autorisation du propriétaire.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Petite chronique « Et s…

    par Isabelle alias Mam's Temps de lecture : 3 min
    0