Faire le tri à l'extérieur et à l'intérieur - Crédit photo izart.fr
Faire le tri à l'extérieur et à l'intérieur - Crédit photo izart.fr
Vous avez aimé :
[Total : 3    Moyenne : 5/5]

« Faire le tri à l’extérieur et à l’intérieur »

12/06/2019 Bonjour à toutes et à tous,

Je ne savais pas que faire le tri à l’extérieur et à l’intérieur allaient de pair.

En fait, c’est une amie qui m’a donné l’impulsion sans le savoir.

Je vois que tu fais du tri, si tu veux on organise le vide-grenier de l’école en Juin ! me lança t-elle un jour de Mai.

Dans mon idée, je faisais d’abord en 2019 un premier grand tri, mûri durant mon trip en Inde.

Et ensuite, en 2020, je me séparais de tout cela 🙂

Ben oui, quand durant 6 mois une valise cabine avec un sac à dos pour porter le PC suffisent à vos besoins, ça aide…

Du coup, j’ai anticipé d’un an sur mes prévisions et j’ai accéléré la manœuvre.

Adieu table de jardin, parasol, barbecue, transats, bacs à fleurs, appareil à raclette, à fondue, plats à tarte, vestes d’hiver !

Je n’aurai plus jamais besoin de tout cela, et même si… ça se retrouve.

De tri en tri il va finir par ne plus rien me rester, mais c’est le but du jeu 😉

Coupes franches dans les livres, les habits, la vaisselle… quant au matériel de peinture, on tourne la page.

De plus je vais créer autrement à présent, de façon beaucoup moins contraignante et beaucoup plus éphémère.

Curieuse cette impression qui fait que plus je me détache des choses, plus je me sens légère dehors comme dedans.

Un peu comme une montgolfière qui largue les amarres et s’envole petit à petit, portée par le vent.

Plus rien ne dort dans mes placards, plus rien ne dort dans mes pensées.

Un peu comme si ne presque plus rien avoir sous les yeux c’était ne presque plus rien avoir dans la tête.

L’espace y est grand, vide, libre, je respire largement, amplement.

Dans la journée, j’ai rêvé par deux fois sans doute à cause de tout ce brassage intérieur et extérieur.

La première c’était après m’être rendormie le matin, et la seconde pendant la séance de Yoga Nidra.

Étranges rêves certes, mêlés de bois qu’on rentre à la cave et de cheval blanc qui ne veut pas descendre les escaliers de l’allée !

Ainsi que d’une jeune fille tout sourire au nez loooooooong à n’en plus finir… comme je n’en ai jamais vu 🙂

Non, non, je n’ai rien bu ni fumé, surtout pas d’insinuations

On dirait déjà presque comme un autre voyage qui se prépare dedans et dehors, je suis impatiente !

Bien à vous,

Isabelle

4 Commentaires

  1. Sûr que ça me fait envie… je commence à bazarder les livres… mais pas tous, il me reste ceux que je n’ai pas encore lus et ça fait un petit paquet, que je me réserve « pour quand j’aurai le temps » ! les vêtements, je vais y arriver… ma voisine m’a demandé quand est-ce que je faisais une collecte ! Alors, vive les voisines !

  2. Comme tout cela est vrai :))))
    Voilà deux ans que je donne , je vends dans des vides greniers et me voilà plus légère dedans comme dehors car avec le  » matériel  » je mets aussi de côté les relations toxiques…
    Vive la légèreté
    Bises

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.