Tout sauf un encéphalogramme plat- Crédit photo izart.fr
Tout sauf un encéphalogramme plat- Crédit photo izart.fr
Vous avez aimé :
[Total : 3    Moyenne : 5/5]

« Tout sauf un encéphalogramme plat »

13/06/2019 Bonjour à toutes et à tous,

Tout sauf un encéphalogramme plat fut ma conclusion du jour en rentrant d’une journée bien chargée.

Il arrive parfois que des familles débarrassent des maisons entières suite au décès de proches.

Puis déposent à notre antenne locale des tas et des tas (et des tas !) d’objets ayant appartenu à ces personnes défuntes.

Alors valsent entre nos mains leurs vies de poteries culinaires en disque de musette, de pipes culottées en Tupperware sans âge.

Notre espace de tri est ainsi peuplé de fantômes sans âge, sans nom, sans gloire et sans reconnaissance.

Comme les insignes, les décorations témoins du passé et couvertes de poussière, tout va finir incognito.

Mon dieu, mais qui voudra encore de ces tasses en Arcopal fleuri, de ces piles d’assiettes aux dorures usées ?

Et tous ces pots à cornichons, olives, thé, café, épices, poivre et sel… vont-ils pouvoir encore trouver un second souffle ?

Mais ces chers parents qui avaient ainsi cumulé durant toute une vie, ont-ils un jour imaginé où tout cela allait finir ?

Ont-ils seulement imaginé qu’un jour leur vie elle-même prendrait fin ?

Curieusement, en l’espace d’une semaine, il a beaucoup été question de deuil autour de moi.

Lié à la contrariété et la fatigue cumulées, le découragement a alors tenté de bouffer mon optimisme légendaire.

Oui, parfois c’est épuisant de prendre un chemin autre que celui bien balisé et dicté par la norme.

Et tandis que vous vous y engagez, d’autres forces s’y opposent et voudraient vous ramener… dans le droit chemin.

Alors que la voiture me ramenait chez moi, j’ai soudain aperçu ma prairie fleurie toute tondue.

Après des semaines de lutte pour maintenir la nature en vie autour de moi, le truc aurait pu m’achever.

Mais mon amie a vite réagi c’est rien, c’est de l’herbe, ça va repousser !

Tout sauf un encéphalogramme plat…

Bien à vous,

Isabelle

2 Commentaires

  1. Comme tu dis, ton optimisme légendaire… et oui, des fois, ça fait un peu pooooff, un peu ooouuuff, un peu pscchiiit… et puis ça va faire comme l’herbe qui va repousser avec ses pâquerettes et ses pissenlits, ça va se regonfler doucement au fil de quelques bonnes nouvelles, ou d’une copine qui va resouffler dans le ballon, qui va te dire une vanne toute conne comme : que fait une fraise qui fait du cheval ? tagada, tagada…
    bon, courage, il pleut sur Lyon, on crève de chaleur au sens propre en Inde, le site pour le référendum public pour Aéroports de Paris est complètement boggué et on ne peut pas le remplir… vive la démocratie, et participative, on les aura ! bises

    • Ha ha ha, je ne la connaissais pas (encore) celle-là merci ! Oui, je vais regarder le site pour l’aéroport, paraît qu’il est débuggé depuis et ma sortie nature demain est annulée cause intempéries 🙁
      Respiiiiiiire… Bizzz

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.