Gare à la bourbouille - Crédit photo izart.fr
Gare à la bourbouille - Crédit photo izart.fr

« Gare à la bourbouille »

26/06/2021 Bonjour à toutes et à tous,

Gare à la bourbouille, c’est comme ça qu’ils l’appellent aux Antilles, paraît-il.

La chaleur occasionne de partout où votre corps transpire ces désagréables boutons qui vous filent la gratouille, comme on dit aussi chez nous.

Ah oui, généralement ça affecte les bébés, ils en ont des plaques à tous les plis, pauvres.

Ben nous, à en croire nos erruptions caractéristiques, avec ma collègue on doit encore avoir une peau de bébé !

Malheureusement, il existe très peu de choses pour s’en débarrasser, tout au plus calmer les démangeaisons.

J’alterne les applications maison de gel d’Aloè Vera frais avec des rinçages de tout le corps aux macérations de feuilles de Neem.

Au début, j’ai démarré avec des décoctions, eau chaude plus infusion de ces mêmes feuilles, avant de me souvenir que soleil peut tout.

Je mets donc une poignée de feuilles de Neem dans un litre d’eau, et place le tout une journée en plein soleil, c’est prêt… simple et efficace !

En plus c’est tellement agréable, après le rituel de la douche, de laisser l’eau parfumée et tiède se répandre sur la peau.

Ainsi, je me douche en rentrant de boulot, généralement en début d’après-midi, et laisse ma peau s’imprégner de cette eau, sans l’éponger.

Oui, évidemment, rideaux tirés et porte fermée, on déroge aux habitudes en attendant le séchage, tenue d’Eve oblige.

Et puis je fais d’une pierre deux coups, parce que les feuilles de Neem ayant servi à la macération, je les fais ensuite sécher pour une seconde utilisation.

Elles sont d’une efficacité redoutable contre toutes les bestioles qui seraient tentées d’envahir vos placards, cartons, étagères.

Et ce n’est pas un vain mot ici, entre chaleur et humidité, c’est un festival de pattes et d’ailes jamais à cours d’idées pour se ravitailler.

On les place donc ainsi des feuilles sèches entre les vêtements, sous les rabats d’un carton ou au milieu des boîtes alimentaires.

Parfois, je fais aussi le même rituel de macération à la faveur de la lune.

Nos nuits sont encore très chaudes et le matin, au réveil, c’est toujours agréable de se réhydrater la peau de cette façon.

Vous l’aurez compris, en observant, on se rend compte que la nature peut tout, et qu’en plus tous ses bienfaits sont à portée de main !

Bien à vous,

Isabelle

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.