« Il est parti avec discrétion »

09/01/2014 Bonjour à toutes et à tous,

2014.09 Cabornes Girard
2014.09 Cabornes Girard

Avec Pierre, nous en avons remonté des murs et des cabornes !

2400 heures de travail en 2014, nous a écrit fièrement André, notre chef de chantier préféré, dans ses voeux envoyés aux bénévoles de l’association Cabornes et Petit Patrimoine du Mont d’Or.

Sans Pierre, il va falloir se remettre au boulot maintenant.

Et ça n’aura plus la même saveur.

Il est parti avec discrétion, mais finalement, ça lui ressemble tant.

Un homme droit et courageux, avec un je-ne-sais-quoi d’esprit, pour envoyer des clins d’œil tout en finesse

Parait que le lundi soir il est allé fêter les rois, là-bas, du côté de St Fortunat, et le mardi matin, il a oublié de se réveiller !

On a passé tant de bons moments à l’écouter parler de la nature dont il connaissait mille secrets et qu’il nous a si longuement décrite.

Avec sa capacité à sentir l’eau et à décrire le passage des galeries romaines souterraines, mais aussi à dater les cabornes sur terre, ils nous a toujours impressionnés.

Un jour, un arbre nous a posé bien des interrogations, sur le chantier de la caborne Girard, avec son bois jaune vif.

Camérisier, tellement facile pour Pierre…

2014.02 Clos de la Rosette
2014.02 Clos de la Rosette

Mais nous n’avons pas oublié, et maintenant, nous sommes (presque) incollables sur le sujet 😉

Pour choisir ses plantes, il les testait avec son pendule.

Les tisanes de millepertuis n’ont pas leur pareil pour soigner les crises de sciatique, conseillait-il.

Une de ses dernières recommandations, c’était de manger de la menthe bergamote et surtout sans modération.

Et on a beaucoup rit quand il nous a mimé comment il faisait lui, dans son jardin, pour la manger à pleines poignées 🙂

Ah ça oui, on n’a pas oublié de rire en sa compagnie… mais tout en travaillant !

Des fois, c’était une pierre, posée là, plutôt qu’ici, parce que « dans deux cents ans, ils recommenceront si ça ne leur plaît pas »…

En tous cas, après la caborne Girard, celle de la Rosette, du Jeannot, de la Marie, du Talus… t’inquiète, paraît que la tienne est déjà réservée Pierre !

Et peut-être qu’on viendra même y faire le pique-nique de juin avec tous les amis ?

Pour le coup, c’est moi qui rigole : tu ne pourras pas tirer la langue en douce pour la photo de la Petite chronique cette fois…

Bien à vous,

Isabelle

4 Commentaires

  1. Bonsoir,
    Merci merci pour cet article, depuis le temps que Pierre, mon parrain, me parlait des cabornes et qu’il voulait me les faire visiter. Je ne désespère pas d’aller les découvrir un jour et de voir celle qui portera son nom.
    Je vois que vous le connaissiez bien, c’est ce que je me suis dis lorsqu’on m’a annoncé son décès : il est parti comme il a vécu, sans embêter personne.
    Bien cordialement

  2. Discret et plein d’humour, bourré de bons jugements et sans juger, il fait parti des Personnages que j’ai eu la chance de rencontrer et avec qui j’ai trinqué et dit au-revoir ce lundi soir….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.