J'ai pris une douche froide en arrivant - Crédit photo izart.fr
J'ai pris une douche froide en arrivant - Crédit photo izart.fr

« J’ai pris une douche froide en arrivant »

18/07/2017 Bonjour à toutes et à tous,

J'ai pris une douche froide en arrivant - Crédit photo izart.fr
J’ai pris une douche froide en arrivant – Crédit photo izart.fr

J’ai pris une douche froide en arrivant, car bien évidemment, par souci d’économie, j’avais coupé le cumulus en partant pour 10 jours !

Donc, mieux vaut une douche froide que rien du tout, après des heures à se relayer au volant en plein cagnard sur l’autoroute, heureusement déserte en matinée.

Pour rattraper la pause d’une heure sur la plage de Sète, histoire de manger les pieds dans l’eau…

De retour donc entre Occitanie et Catalogne, la marinade, vent humide qui vient de la mer, et la tramontane, vent sec qui lui, souffle depuis la montagne, n’ont plus de secret pour moi.

Et je me souviens aussi qu’à Maury on parle occitan, et à Estagel, distant d’une dizaine de minutes, le patois catalan.

Mais rien de tout ça en arrivant ici, ni mer ni montagne à l’horizon, ni accent chantant du Languedoc Roussillon 🙁

On en aurait presque oublié le flot de voitures, la foule de touristes, le chassé-croisé des vacanciers depuis ce Camp Climat au camping sauvage perché sur les hauteurs du village…

Tiens d’ailleurs, j’ai une info de la plus haute importance à glisser ici, car qui dit camping dit tente et je n’avais pas encore eu le temps de partager cette innovation géniale avec vous !

Mais voilà, j’ai toujours en tête nos dérapages de moins en moins contrôlés durant ce séjour, et j’en ris encore beaucoup, comme lorsque nous dissertions sur la possible existence de chasseurs avec option végétariens 🙂

Puisqu’ils faisaient tous deux partie de notre quotidien.

Mais dans le même corps, est-ce possible ?

Je rigole également de mes prises de tête tout aussi quotidiennes à gérer la priorité de mes appareils multimédia à charger, entre PC, téléphone, chargeur… lequel allait me lâcher en premier ?

Et des ruses dont il fallait user pour trouver en premier un emplacement sur des multiprises saturées de câbles et de chargeurs de jours comme de nuits…

Et de mes planques secrètes, comme derrière le grillage d’affichage, pour laisser un appareil charger à l’abri des regards.

Mais surtout ne pas l’oublier ou pire, le perdre, comme certain-e-s, qui ont finalement retrouvé leur téléphone… tombé derrière un radiateur !

Voilà, les machines de linge ont tourné durant quelques nuits, le duvet est aussi lavé et rangé jusqu’à nouvel usage, idem pour le sac à dos grand volume.

Et si vous avez aperçu une tente dépliée sur ma terrasse, ne croyez pas que les nuits au grand air, au vent et/ou à la pluie me manquent…

Ou pire, que je n’ai pas su la replier 🙁

Ben non, juste pas eu le temps de faire sécher la condensation de la nuit avant le grand départ !

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.