Je fais partie de la liste des 34 - Crédit photo izart.fr
Je fais partie de la liste des 34 - Crédit photo izart.fr

« Je fais partie de la liste des 34 »

11/05/2017 Bonjour à toutes et à tous,

Je fais partie de la liste des 34 - Crédit photo izart.fr
Je fais partie de la liste des 34 – Crédit photo izart.fr

Comme on s’est loupé hier, avec mon huissier préféré, je me déplacée exprès jusqu’à lui, ce matin.

Moins accueillante son étude, que celle où je me rendais tous les mois, il y a une vingtaine d’année, afin de rembourser un trop perçu de pension alimentaire, conséquent à un surendettement volontaire involontaire du payeur 😉

Si si, c’est possible en Saône et Loire, au grand dam des magistrats du Rhône pour lesquels pareille proposition n’avait jamais été suivie d’effet, tant cela s’avérait impensable à leurs yeux de pénaliser des enfants !

Une aberration de plus, rondement menée par un pervers narcissique qui une fois encore, avait rallié un tas de gens à son statut de victime.

Ben oui, y’en a pour qui le seul moyen d’exister aux yeux des autres, c’est de leur tirer des larmes

Mais ça c’est de la vieille histoire 🙂

Ici, les boiseries grises sont à l’image de l’homme de la situation.

Teint blafard, cheveux luisants, nez humide, inflammation des paupières et mains froides.

7 lettre rouges qui se détachent sur fond de papier blanc scotché au mur : ACCUEIL

Ben oui, vous voulez que ça ressemble à quoi un accueil d’huissier, déjà que ça sent l’antichambre du jugement dernier, du moins, prochain…

J’aperçois une touffe de cheveux qui s’agite derrière la banque.

Enfin, les banques.

Parce qu’en attendant que la secrétaire se manifeste, j’ai le temps d’observer qu’ils ont posé deux meubles identiques l’un sur l’autre pour faire barrage.

En fait, c’est vachement impressionnant les dispositifs dont ils ont usé ici, pour mettre de la distance entre eux et nous…

Je calcule que même sur la pointe des pieds et en tendant le bras au maximum, une main qui vole ne doit pas pouvoir atteindre une joue ou un nez.

Ni même un cheveu.

Blablabla, ça cause derrière, tandis que l’imprimante ronfle à plein régime pour vomir toute une liasse de documents.

18 pages exactement, que je ne peux pas fourrer incognito dans mon sac à main.

Trop petit.

Et encore, ils font des recto-verso

Ce coup-là, pas comme hier, c’est gagné, 5 mn avant la fermeture, et avant de quitter la ville, j’ai enfin pu passer déposer mes quelques cartons chez mes amis de l’Oasis !

Ben oui, moins les affaires s’arrangent pour moi, et plus je sens proche des mécréants, des déjantés en tout genre, des marginaux et autres indésirables de la norme.

Faudra que je prenne le temps de tout lire ça aussi…

Oh, et puis non.

Allez, je feuillette juste un peu… Vous trouverez, ci-joint, les éléments relatifs aux 34 locataires d’aide au logement et en situation d’impayés de loyer.

NON MAIS C’EST QUOI CETTE CONNERIE ???

Oui, c’est bien ça… je fais partie de la liste des 34 matricules, avec noms et prénoms étalés au regard de toutes et de tous.

Effet Liste de Schindler garanti 🙁

Et une fois de plus, c’est l’OPAC du Rhône qui fait dans la dentelle, avec un envoi groupé recommandé à la CAF pour réduire ses frais d’expédition.

Ici, sont tombé-e-s pour impayés : Djilali, Sadettin, Hafef, Vincent, Amine, Mokhtar, Fatima, Nourredine, José, Sephano, Sonia, Mohamed, Bruno, Serge, Didier, Nadia, Claudia, Isabelle, Alison, Carole, Nathalie, Fethi, Adern, Jean-Claude, Myriam, Tamaz, Mélanie, Francisco, Milagros, Patricia, Jean-François, Michelle, Nathalie, Jennifer.

Ça vous inspire quoi, vous ?

Bon sujet de thèse pour un étudiant en socio, non ?

Et dans la logique de ces pratiques néo-quelque-chose, sur dénonciation d’un salopard-bon teint dans le lotissement qui est venu confirmer à l’huissier venu me remettre cet acte, ça inspire confiance…

VERIFICATIONS DE L’EXACTITUDE DU DOMICILE :
☐ Confirmation du domicile par personne présente
☐ Confirmation du domicile par Mairie de la commune du signifié
☒ Confirmation du domicile par un voisin

Un-e inconnu-e renseigné-e sur indications de votre voisin-e, ça sonnerait presque comme un triste moment de l’histoire

Sur ce, je vous souhaite de passer de bonnes vacances, et on se dit à la rentrée chez le juge ?

Bien à vous,

Isabelle

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.