Je vais passer Noël seule - Crédit photo izart.fr
Je vais passer Noël seule - Crédit photo izart.fr

« Je vais passer Noël seule »

18/12/2015 Bonjour à toutes et à tous,

Je vais passer Noël seule - Crédit photo izart.fr
Je vais passer Noël seule – Crédit photo izart.fr

Dans le couloir, je lui demande ce qu’elle a de prévu pour les fêtes.

« – Je vais passer Noël seule. Parce que j’ai plus de famille… Enfin si, j’en ai mais ils ne me donnent pas signe de vie… »

Avec son premier mari elle a eu un fils, lequel est mort subitement le jour de son départ en retraite, non sans avoir préalablement liquidé toute la maison de sa vieille mère, hospitalisée et déjà veuve.

Elle n’y a vu que du feu, a signé des papiers et des papiers, en toute confiance, et s’est retrouvée sans rien.

Même pas une photo, elle n’a plus aucun souvenir.

Son deuxième mari, lui avait donné un autre fils, il avait également d’autres enfants d’un premier mariage, qu’elle a élevés aussi.

Quand le second fils, impuissant, a appris les manœuvres du frère aîné, ils ont cessé de se voir tous deux.

Puis le second fils, après avoir divorcé et s’être remarié, a eu deux enfants sur le tard, après les trois premiers.

Il s’est donc retrouvé père avec des enfants du même âge que ses petits enfants.

La grand-mère a pété un câble, et de colère a craché ses quatre vérités à chacun.

Depuis, tous l’ignorent, il n’y a plus d’argent en jeu, juste sa retraite pour vivre.

Une vie bien triste, sans compter ce fichu régime, à cause d’un mal qui la ronge là, à l’intérieur.

Le docteur lui a dit de ne pas trop rester debout, à cause de son ventre, et de garder ses lunettes, à cause de son oeil, et de poser un peu les mots croisés, à cause du cerveau.

« – Je lui réponds oui oui, mais à 85 ans, je m’en fous… Vous croyez pas qu’à mon âge je vais encore m’embêter avec ça ! »

Une chose est sûre, c’est qu’elle n’est pas seule dans cette situation de famille.

Les dernières élections en date me reviennent comme en écho.

Combien de frustrations en famille, au travail, à l’école, de jalousies entre frères et soeurs, pères et mères, d’enfants sans amour, de couples sans communication, pour arriver à ce résultat haineux dans les urnes ?

Evidemment, si chacun prenait la responsabilité d’un mieux vivre au travers d’un travail sur soi, ça profiterait à tout le monde…

En attendant, nombre de personnes préfèrent s’entourer d’une famille choisie, avec laquelle partager affection et connivence.

Et rien n’empêche de démarrer son histoire là où l’on veut, de sorte à n’avoir à garder que des bons souvenirs.

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.