« La connerie humaine menacée »

23/01/2041 Bonjour à toutes et à tous,

Débranche !
Débranche !

11:10, au volant de ma voiture ce jeudi matin, quant au loin, je vois une silhouette qui lève le pouce bien distinctement.

Une grand-mère, qui doit bien avoir plus de 70 ans, dans son manteau kaki, un petit bonnet vissé sur la tête, fait du stop à la hauteur de l’arrêt de bus.

Je m’arrête pour lui demander où elle se rend, et en faisant un petit détour, je peux la déposer à sa destination.

Dans la voiture, elle me raconte que le bus ne s’est pas arrêté, et que maintenant c’est un peu pénible pour elle de se déplacer sans voiture et d’être tributaire des transports en commun, moyen de locomotion pas toujours efficace.

Mais depuis son retour de vacances, durant lequel elle avait laissé sa voiture garée non loin de la gare, pour ensuite prendre le train et rejoindre sa soeur à leur chalet de Chamonix, elle hésite à en racheter une.

Ah oui, parce qu’en rentrant, elle a retrouvé sa voiture, comme on dit, paraît-il en allemand, zerstört… pulvérisée, dans un double accident et aucune carte laissée par la voiture fautive, bien évidemment 🙁

Bon, j’ai posé la grand-mère enchantée au feu rouge et elle s’est engouffré d’un pas alerte dans la bouche de métro, pour aller déjeuner avec son amie.

11:45, retour de la déchetterie (fermée 🙁 ), passagère cette fois de la voiture conduite par l’un de mes enfants.

Nous nous rangeons derrière une voiture arrêtée à un stop.

Le temps de réagir, nous nous apercevons qu’elle n’a pas de conducteur.

Mon fils descend, par acquis de conscience, voir si, éventuellement personne n’aurait fait de malaise au volant.

Retournant s’asseoir dans notre véhicule, il donne un coup de klaxon, et après de longues minutes, une personne sort de la boulangerie.

Son pain dans les bras, elle nous répond qu’on pouvait bien attendre 2 mn en nous les mimant avec ses doigts…

Ce à quoi nous lui faisons poliement remarque qu’elle obstrue la voie publique et pourrait empêcher le passage de véhicules de secours, des pompiers, entre autre.

Mais elle ne veut pas l’entendre, même lorsque mon fils se présente justement comme pompier pour appuyer ses dires.

Et comme elle semble tout connaître du métier de pompier, elle en conclut que s’il est ici présent, c’est qu’il n’est pas « en service ».

Sauf qu’il est justement de garde ce jour-là.

Mais vu à quoi servent les pompiers, continue t-elle de plus belle avant de regagner son véhicule et de démarrer.

J’ai pris le temps de relever sa plaque, ce qui a eu l’air de fort lui déplaire, tout en lui précisant que je lui souhaite, ni à elle, ni à personne de son entourage, d’avoir un jour à attendre les pompiers ne serait-ce que 2 mn…

Pas de chance autour des voitures ces jours, puisqu’hier aussi, je suis restée  bloquée 5 bonnes minutes derrière le fourgon d’un artisan qui descendait un petit raidillon.

Le conducteur est descendu me voir, quand il m’a aperçue derrière lui, pour m’expliquer que face à lui, arrivait une voiture qui refusait de reculer pour le laisser passer, sous prétexte que la priorité était au véhicule montant…

La plaisanterie a duré un bon moment, puisque derrière moi sont arrivées, une, puis deux, puis trois autres voitures 🙁

Le chauffeur de la voiture montante est même sorti de son véhicule pour me faire de grands gestes.

Ce dont à quoi j’ai répondu aussi par gestes en tournant la tête de droite à gauche, pour lui faire comprendre mon mépris de la situation et de son comportement aussi…

Et puis j’ai fait comme tout le monde, enclenché la marche arrière pour faire demi-tour.

Je l’ai bien reconnu derrière moi, le quadra de l’Audi qui avait fini par renoncer… à sa connerie. 

Alors, je l’ai bien fait poireauter jusqu’à la départementale, pour qu’il ait bien le temps de ruminer à son tour sur la connerie humaine…

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.