Le béton qui gâche l'arbre - Crédit photo izart.fr
Le béton qui gâche l'arbre - Crédit photo izart.fr

“Le béton qui gâche l’arbre”

21/07/2021 Bonjour à toutes et à tous,

On a changé la donne, c’est le béton qui gâche l’arbre.

Avant on disait c’est l’arbre qui cache la forêt.

Tant qu’on n’en aura pas fini avec cette daube de béton, la nature n’aura aucun répit.

Car oui, on peut faire sans, c’est d’ailleurs ce qui se passait avant son avènement.

J’en peux plus de voir des arbres mutilés sans même pousser un gémissement.

Ben désolée, mais je les entends toujours pareil.

Et il suffit que je fasse quelques pas pour que des lamentations me fassent subitement lever ou tourner la tête.

Et vas-y que je te fais pousser un immeuble en coupant au passage une branche qu’un arbre a peut-être mis cinquante ans à nourrir d’amour.

Ben oui, parce qu’un arbre est-il incapable d’autre chose ?

Contre vents et marées, contre cyclones et tornades, il donne, et quand on donne c’est un geste d’amour…

En général, l’immeuble se double d’une climatisation, bonjour l’empreinte carbone… et désolée pour les générations futures, fallait pas exister !

Le bâtiment constitue à lui seul 40 % des émissions de CO², on pourrait pas réduire son impact sur la planète ?

Mais bon, les grands cimentiers, glorieux héros des années 70 où l’on bétonnait à tout va n’ont pas l’intention de tuer la poule aux oeufs d’or.

Ben là, j’ai bien regardé comment l’ami a trouvé la parade.

Il s’est mis à produire des dizaines de pousses à la base de son tronc pour répondre au danger de mort imminente, élémentaire.

Bravo les humains vous avez gagné le droit d’avoir des pousses spontanées comme ça tous les ans !

Du boulot en perspective si vous voulez éradiquer ça…

On touche pas aux arbres, compris ?

Et surtout pas pour remettre une couche de merde sur la planète en péril, est-ce que je me suis bien faite comprendre ?

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.