Le métier qui n'existe pas - Crédit photo izart.fr
Le métier qui n'existe pas - Crédit photo izart.fr

« Le métier qui n’existe pas »

09/06/2016 Bonjour à toutes et à tous,

Le métier qui n'existe pas - Crédit photo izart.fr
Le métier qui n’existe pas – Crédit photo izart.fr

Bon ben finalement je n’ai pas de regret.

Mais avec le recul, je comprends pourquoi à l’époque toute orientation scolaire m’est impossible.

J’ai déjà en tête de faire… le métier qui n’existe pas encore !

Des années et des années à me morfondre sur les bancs scolaires, à attendre qu’un jour le métier dont je rêve intuitivement se profile.

Puis un jour de 2004, Facebook fait son apparition, suivi de plusieurs autres médias sociaux.

Ensuite, en France, dans les années 2008-2009, soit environ 3 ans après les U.S., apparaît un nouveau métier, face à l’avènement des réseaux sociaux.

Sauf que, si j’en ai rêvé longtemps, lorsqu’il entre enfin dans le dictionnaire, j’en ai presque fini avec les obligations d’une première partie de ma vie.

En deux mots, me faire chier au boulot pour raison alimentaire.

Le numérique entre alors dans la deuxième partie de ma vie, en même temps que je quitte officiellement et précocement le monde du travail.

Je m’enfonce doucement mais sûrement dans la profondeur des blog, des réseaux sociaux, du référencement, de la rédaction en format Web, de la prise de vue, des mots-clés, du contenu, du SEO, de la vidéo…

Lorsque ça bug, lorsque ça rame, lorsque ça plante, lorsque ça déconnecte, lorsque ça efface, lorsque ça perd, lorsque je craque…

J’entends toujours résonner dans cette maison le très convaincant Mais si maman, tu vas bien y arriver ! 

Ben oui, et les MOOC s’enchaînent, MOOC Vidéo, MOOC Ecrire pour le web, MOOC Réseaux sociaux… sans le numérique, tout cela ne serait pas.

Conclusion, ce que j’entreprends à présent n’aurait jamais pu exister avant, tout comme le métier auquel sans doute je rêvais 🙂

Mes plus plates excuses aux ami-e-s que j’essayais en vain d’entraîner dans l’aventure de mes débuts, et de convaincre, séduite par l’ivresse des possibles sur le Net qu’ils n’avaient pas encore sondés !

Sans savoir que je quittais un métier pour un autre, avec des heures de boulot et de veille à l’horizon… mais le tout vécu avec passion.

Community Manager, une profession elle-même en pleine évolution, face au potentiel qu’offre la bulle informationnelle, elle-même à consommer avec modération…

Bien à vous,

Isabelle

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.