Les appels ne cessent de redoubler - Crédit photo izart.fr
Les appels ne cessent de redoubler - Crédit photo izart.fr

« Les appels ne cessent de redoubler »

Vous avez aimé :

10/09/2022 Bonjour à toutes et à tous,

Les appels ne cessent de redoubler pour tenter de sauver la communauté des assauts qui surviennent de toute part.

Spoliation de terres, abus de pouvoirs, usurpation d’identité…

Depuis 9 mois, on ne compte plus les attaques que l’on découvre, souvent au réveil, dans la revue de presse de nos réseaux sociaux.

L’Hydre, à chaque fois, ressurgit et frappe ailleurs, plongeant un peu plus la communauté dans le chaos.

En des termes choquants, un commentaire intimait aux centaines de personnes [présentes à Auroville] de se rendre sur des lieux spoilés pour empêcher de nouvelles infractions…

Mais sincèrement, le constat partagé par beaucoup d’entre nous est que ces mois de mobilisation ont été épuisants.

Les personnes régulièrement présentes d’une façon ou d’une autre à travers marche, sitting, meeting, occupation des lieux et autres manifestations connaissent le poids de ces actions.

Ailleurs, certains exhortent avec colère les autres à agir, en pleine assemblée et s’entendent répondre, à juste titre, « on travaille nous »

Oui, deux poids deux mesures.

Car malgré les évènements qui continuent de nuire non seulement aux intérêts, mais aussi à l’énergie et à l’harmonie de la communauté, tout continue de fonctionner.

Magasins, unités, restaurants, services ; dans la mesure où ils n’ont pas encore été réquisitionnés, tout tourne.

Mais si les évènements venaient à amputer les gens un tant soit peu de leur confort quotidien ou de leurs finances, la réponse serait immédiate et violente.

Comme de partout ailleurs, on a vu ça en France et dans d’autres pays d’Europe.

Mais tant que les ventres se remplissent, que les déplacements ne sont pas impactés et les propriétés pas convoitées, aucun espoir.

La solidarité s’émousse, le bien collectif est en danger et… l’ego règne en maître.

Pourtant l’enseignement de Mère et Sri Aurobindo n’appelait-il pas à une certaine élévation ?

Ces jours, nombre de personnes, je fais hélas partie du lot, sont impactées physiquement par la succession d’évènements contrariants.

Événements auxquels il faut ajouter la charge professionnelle et la concentration individuelle de connexion.

Jours après jours, on se demande s’il va falloir tomber encore plus bas pour toucher le fond et enfin trouver l’élan nécessaire à la remontée ?

Bien à vous,

Isabelle

Vadouvan, vadavam de Pondicherry

Le vadouvan est un mélange d'épices douces prêtes à l'emploi, aux origines indiennes et adaptées à la cuisine français...

Befor:9,97 €
9,97 €
-0,00 € -0 %

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.