Les bon-ne-s élèves à bonne école - Crédit photo izart.fr
Les bon-ne-s élèves à bonne école - Crédit photo izart.fr

« Les bon-ne-s élèves à bonne école »

07/07/2017 Bonjour à toutes et à tous,

Les bon-ne-s élèves à bonne école - Crédit photo izart.fr
Les bon-ne-s élèves à bonne école – Crédit photo izart.fr

Ce sont ces tout petits riens qui me font foncièrement demeurer optimiste.

Comme ces lycéens de la région Rhône-Alpes qui vont reverser leur prime au mérite de 500€ reçue à l’issue de la mention Très Bien au Bac, à des associations locales d’utilité publique.

Les bon-ne-s élèves à bonne école, c’est pas donné à tout le monde.

Parce que souvent l’école, c’est comme une gare, un lieu où on croise les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien… il en parle en connaissance de cause, Mr Macron 🙁

Oui, oui, oui, la jeunesse est merveilleuse, spontanée, et riche d’enseignements, modèle pour toutes les autres, même les plus âgées qui seraient, nous dit-on, détentrices d’une certaine sagesse…

J’admire le geste et l’esprit d’analyse, et souhaite à ces jeunes plein de bonheur, à l’image de leur générosité, de leur lucidité, de leur générosité.

Conscient-e-s qu’elles et ils évoluent dans un milieu favorisé, à l’abri du besoin, elles et ils se soucient davantage de cette redistribution de l’argent public, alors que de nombreuses associations à vocation sociale ou culturelle se voient amputées d’une importante partie de leur budget.

Ben voilà, elles et ils sont plein-e-s de ressources – avez-vous remarqué l’utilisation judicieuse du langage épicène dans leur lettre à Laurent Wauquiez – et ça me fait, ça NOUS fait chaud au coeur !

Et oui, les chiffres montrent bien que les niveaux d’études atteints ne sont pas les mêmes pour tous les enfants, selon hélas, le milieu social dans lequel ils baignent.

Même si, de manière générale, l’école publique offre un champ des possibles accessible à toutes et à tous, et j’en ai pour preuve les différentes formations scolaires auxquelles mes kids ont pu accéder, bourses d’études à l’appui.

Mais bon, à la base, c’est moi qui me suis tapée des kilos de démarches et paperasseries administratives, pour faire valoir mes droits et bénéficier de ces aides, parcours de la combattante auquel je vous souhaite d’avoir échappé…

Alors, puisque je suis dans une journée de bonté et de générosité, n’hésitez pas à prendre 7 mn pour surfer sur ce site gouvernemental.

Tout comme, moi, vous allez peut-être découvrir que votre situation vous ouvre des droits jusqu’à présent ignorés, et çà, c’était la bonne nouvelle du jour 🙂

Oui, j’ai imprimé 8 feuilles pour remplir mon dossier, fait des simulations auprès de plusieurs compagnies, et potassé tout ça jusqu’à… 2:00 du matin 🙁

Mais, me levant péniblement quelques heures plus tard, et reposant les yeux sur ma table envahie de documents, j’avais la satisfaction de ne pas avoir perdu mon temps.

Et pris immédiatement les rendez-vous adéquats auprès de mon courtier pour finaliser mes démarches 🙂

On est bien d’accord, dans la sphère publique comme dans la sphère privée, faut pas jeter l’argent par les fenêtres !

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.