Maman un jour maman toujours - Crédit photo izart.fr

“Maman un jour maman toujours”

10/12/2018 Bonjour à toutes et à tous,
Vous avez aimé :
[Total : 2   Moyenne : 5/5]

Maman un jour maman toujours - Crédit photo izart.frBon, à la base, je n’étais pas venue pour ça en Inde, mais j’ai ressorti mes classiques.

Ayant fini d’élever mes enfants, je ne pensais pas qu’un jour je puisse à nouveau être confrontée à cette page du passé.

Baignant dans un univers constitué de jeunes adultes, coloc obligent, j’ai considéré que bien des choses étaient acquises.

Sauf qu’avec mes cheveux courts et au naturel, plus la forme olympique qu’on me connaît, j’en oublie souvent mon âge !

Mais que pour elles et eux, je renvoie avant tout l’image d’une maman 🙂

Maman un jour maman toujours, sacrée découverte et sacrée avancée aussi dans la gestion de situations délicates, je m’en félicite encore.

Mère des tiens d’enfants, mais parfois celle des autres, par référence ou par procuration, ça peut t’arriver sans qu’on te demande ton avis 🙂

Tout le monde n’a pas eu la chance ou n’a pas su recevoir ce que tu as pu apporter à ta famille.

De l’amour, bien sûr, mais aussi des repères et des limites.

Et parfois même du remontage de bretelles !

Et ben oui, parce dans la vraie vie de parents, faut pas rêver, c’est pas rose bisounours tous les jours, bien loin s’en faut 🙁

Avant que les instruments vibrent à l’unisson, la partition est émaillée de fausses notes et de grincements de cordes.

Ici, le duplex dispose de trois chambres avec salle de bain privatives.

Mais curieusement, petit à petit j’ai vu défiler dans ma salle de bain presque tous·tes les colocs du logement.

Et même celles et ceux d’un autre appart de l’immeuble !

“- Mais pourquoi ? se demandait J. un peu désolé de me voir envahie de la sorte.
– Et ben écoute, c’est très simple, imagine que tu aies mangé des patates cuites à l’eau et sans beurre depuis des mois.
– Oui ?
– Et que soudain on te présente un bon gratin dauphinois à la crème…
– Ah ah !
– Ben là c’est pareil, avec toute cette joyeuse tribu qui cohabite, sans grande expérience ni passion culinaire, ménagère ou sanitaire...
– …
– Et ben voilà, ma salle de bain, moi, je l’ai DÉCAPÉE de suite quand j’ai intégré la chambre.
– Oui, j’ai fait pareil d’ailleurs !
– Et ben du coup, tout le monde a trouvé ça vachement plus agréable de se laver dans une pièce propre 🙂
– Je vois…
– Plutôt que dans une salle de bain qui a perdu toute trace de sa fonction initiale !”

Lavage, étendage, séchage du linge (le repassage n’est plus d’actualité), à répartir entre les colocs fixes ou nomades, ça génère aussi une intense activité.

Évier bouché, casseroles envolées, frigo pris dans la glace, étagères vides ou provisions évaporées, mon inventaire à la Prévert s’est prodigieusement enrichi.

Sans compter les portes du placard de ma chambre que j’ai bien du fermer des dizaines de fois pour empêcher les démons d’en sortir.

Ah ça oui, comme toutes les mamans, j’ai tout vu et tout entendu 😉

Pendant un certain temps donc, j’ai observé.

Mais à un moment, effectivement, les choses ont eu besoin d’être dites et posées.

Et d’expérience, c’est la meilleure des idées avant que le tout ne bascule en situation explosive.

N’est-il pas Monsieur Macron ?

Après concertation, nous avons donc élaboré un mode de fonctionnement respectueux des besoins et attentes des unes comme des autres.

Respect, intimité, partage, échange ont pu se dire et du coup toute animosité a été balayée.

Depuis, miracle, ça fonctionne !

Au fait, je viens de trouver une solution à tous les problèmes de poubelles qui se remplissent mais jamais ne se vident : les supprimer ???

Bien à vous,

Isabelle

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.