Mille excuses pour le silence - Crédit photo izart.fr
Mille excuses pour le silence - Crédit photo izart.fr

« Mille excuses pour le silence »

[sam id= »73″ codes= »true »]

06/10/2015 Bonjour à toutes et à tous,

Mille excuses pour le silence - Crédit photo izart.fr
Mille excuses pour le silence – Crédit photo izart.fr

Je me croyais tirée d’affaire.

Et bien non, j’ai rechuté… entre les griffes des hackers, peu de temps après la dernière rémission 🙁

A tel point qu’il a fallu près d’un mois à mon spécialiste de la microchirurgie pour remettre mon site sur pied !

Mille excuses pour le silence, et désolée de n’avoir point répondu à tous vos messages d’inquiétude

Aujourd’hui, tout est presque cicatrisé, encore quelques semaines de rééducation, et ça devrait pouvoir rouler comme avant 🙂

Il n’empêche, il n’empêche, que durant tout ce temps, j’ai pris des notes et des photos, et fait des vidéos que je vous livrerai bientôt !

Et puis j’ai eu des coups de gueule et des coups de coeur aussi, mais promis, je ne partagerai que ces derniers, le reste est passé dans le domaine de l’oubli.

Et puis, et puis, l’automne est arrivé aussi.

Et les Journées Européennes du Patrimoine, pensez bien que je traînais quelque part ces jours-là.

Sans parler de la rentrée qui a aussi apporté son lot de changements à la maison (ben oui, jamais tranquille)…

Bref, du changement dans la continuité, mon année a toujours démarré avec l’année scolaire, je crois que ça ne dérogera jamais.

En attendant, vu qu’il fait doux à défaut de faire beau (!), je suis en train de gratter sur la note de chauffage, et ça c’est une bonne nouvelle !

Allez on reparle bientôt dans ces mêmes lignes de l’Expo Universelle de Milan 2015, de la caborne du XXIème siècle, du vernissage de la Biennale de Lyon.

Et bien sûr des potins locaux, des derniers endroits où il faut être vu et des anniversaires surprises, parce qu’autrement ça ferait trop sérieux ce programme de reprise…

Bien à vous,

Isabelle

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.