Millepertuis au soleil de l'été - Crédit photo izart.fr
Millepertuis au soleil de l'été - Crédit photo izart.fr
Vous avez aimé :
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

« Millepertuis au soleil de l’été »

23/06/2013 Bonjour à toutes et à tous,

Voilà que se sont installés Serpolet, plantain et millepertuis au soleil de l’été pour 3 semaines.

Dans un bain d’huile.

Ils sont entourés des meilleurs soins, puisqu’ils vont ensuite être utilisés pour des massages.

Et oui, les herbes de la Saint Jean et les huiles de massage étaient au programme de Marie-Claire Buffière.

La journée démarre dans la cour de la Ferme de la Vieille Route à Chamelet.

La profusion de plantes à identifier nous empêche de faire plus de trois pas.

Bourse à pasteur à la graine en coeur si caractéristique, trèfle blanc, trèfle rose, renouée des oiseaux, lampsane , laiteron se partagent la vedette.

Tandis que le bouton du plantain lancéolé fait la joie des amateurs de champignons 😉

Tant et si bien que lorsque nous abordons le chemin dans le bois, le temps s’est déjà bien réchauffé et…point de pluie en vue !

A cette époque de l’année, nous sommes accompagnés par les odeurs très agréables des plantes et arbres en fleur.

Chèvrefeuille, valériane et tilleul, sureau, serpolet s’en donnent à coeur joie !

La scrofulaire, par contre, n’est pas à classer parmi les plantes à odeur suave…

Raiponce
Raiponce

A la fraîcheur des bois, le tussilage, classé comme mellifère et excellente plante pectorale, montre ses premières feuilles.

Et l’eupatoire à feuille chanvrine, aux effets antiviraux et immunostimulants aide à lutter contre la grippe.

Mais aussi assidus que nous soyons, nous lâchons tout pour savourer les délicieuses fraises des bois qui jalonnent notre parcours !

Des framboisiers en fleur promettent aussi quelques bonnes haltes estivales…

La raiponce, au goût agréable et doux fleurit aussi le long du chemin, à côté de la digitale pourpre, mais à ne surtout pas ingérer : effets très toxiques!

L’épiaire des bois, quant à elle, vous surprendra pour son odeur proche du cèpe lorsque la feuille est froissée.

Et ses propriétés médicinales en font une plante réputée pour la cicatrisation des blessures.

L’épervière en fleur, autre plante  médicinale, est elle aussi bien différente de la rosette repérée au début de printemps.

Après un apéritif aux fleurs de sureau, c’est le pique-nique tiré du sac, parfumé aux bourgeons de sapin et de sarriette.

Épiaire des bois
Épiaire des bois

Place ensuite, l’après-midi, à la préparation des huiles.

Les sommités fleuries du millepertuis détaillées sont recouvertes d’huile d’olive bio.

De même pour les pâquerettes, le plantain et le serpolet.

Leur utilisation va servir à des massages pour calmer la nervosité, apaiser les brûlures, cicatriser les plaies ou encore réduire les inflammations articulaires.

Selon ses besoins, chacun prépare ses huiles.

On place le pot de préparation du millepertuis 3 semaines en plein soleil pour développer les principes actifs.

La durée de macération est identique pour les autres plantes mais l’ensoleillement est moins impératif.

L’huile ainsi obtenue se conserve dans de petit flacons opaques, à l’abri de la lumière.

Attention à ne pas exposer les peaux soignées avec les huiles de massage au soleil.

Il pourrait y avoir des risques de photo-sensibilisation.

Bien à vous,

Isabelle

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.