Montée de sève printanMontée de sève printanièreMontée de sève printanière - Crédit photo izart.fr
Montée de sève printanière - Crédit photo izart.fr

« Montée de sève printanière »

09/03/2015 Bonjour à toutes et à tous,

Montée de sève printanMontée de sève printanièreMontée de sève printanière - Crédit photo izart.fr
Montée de sève printanière – Crédit photo izart.fr

J’avais pris une bonne résolution en début de journée.

Et puis, vaquant au fur et à mesure à mes occupations, j’ai perdu la foi.

A 20:20, j’étais devant mes fourneaux à émincer des blettes, pour les mêler aux anchois fondus dans l’huile d’olive, et là je me suis dit que j’avais plus le courage de sortir.

Oui, j’avoue que ça m’est arrivé quelques fois ces jours-ci, mea culpa dans cette Petite chronique…

Saturation, tout simplement.

Une commande de sève de bouleau en réponse à l’appel d’amis lorrains, c’est la dernière en date des mobilisations du printemps.

L’info balancée depuis deux jours à peine sur mes réseaux, voilà déjà 22 litres de commandés, ça réagit vite !

Parallèlement, je fais aussi accessoirement office d’agent collecteur, de renseignement et de coordination entre les différents interlocuteurs, c’est à dire les amis de mes amis, etc…

Bon, si vous êtes passés à trav, prenez le train en marche.

A côté de cela, je renouvelle l’expérience de la Fête de la Nature, mais site refondé, alors il faut ouvrir un nouveau compte…

Je me casse bien le c.., en parlant poliment, et en plus ils font genre « Belle initiative mais un peu éloignée des objectifs… »

Bla bla bla bla… c’est la même proposition que celle validée l’année dernière, z’ont pris la grosse tête ou quoi, pffff !

Bref, avant cela, c’est moi qui avait la tête dans le MOOC dès 7:30 ce matin, cogitation intense et efficace avec zéro faute au quizz final de la semaine 2, YES !

Le cerveau a fumé, j’en viendrai presque à penser, par moment, que j’ai (enfin) du génie, si la modestie ne me censurait pas illico 😉

Planifier à distance une expo de peinture en novembre, associée à mon créateur de nœud pap préféré, c’est chose faite aussi.

Et puis il m’a fallu lister les achats pour les travaux de ce WE, et normalement c’en est fini avec toutes les retouches intérieures et extérieures de la maison, au moins jusqu’à la prochaine fois 🙁

Donc donc donc, après une impro réussie en qualité de technicienne de surface, avec lavage à grande eau et séchage efficace au courant d’air tiède, tiens ça a comme des airs de ménage de printemps, j’me suis un peu posée.

Le temps d’avaler une tasse d’eau chaude, comme ils disent, pour faire glisser le risotto maisonà la truffe s’il vous plaît, et c’était reparti.

Finie enfin la taille dans le jardin des buddleias, lilas des Indes, troènes, rosiers, je me permets de vous rappeler que c’est conseillé jusqu’au 12 Mars, calendrier lunaire oblige, et la lune descendante.

Et puis voilà qu’un joli composteur a pris forme, et après quelques essais d’emplacement et de dimensions (monté et démonté deux fois !) j’ai viré celui en plastique dont j’avais hérité, pratique à un moment, mais totalement inesthétique dans mon jardin nature.

Et sans doute moins efficace que le traditionnel tas dans un coin du jardin, ceint de murs en pierres sèches.

Jadis pratiqué par tous les paysans de France et de Navarre, y grattaient joyeusement les poules, comme les miennes à présent !

Ben voilà, je ne suis comment je ne suis pas allée à la réunion d’hier soir.

Je ne sais pas si je dois avoir mauvaise conscience citoyenne ou être satisfaite du boulot abattu…

Oh et puis de toutes façons, j’allais encore perdre une paire d’heures à essayer d’en placer une.

Ces gens-là, de toute évidence mus par d’autres préoccupations que Vox populi, retournons-en à nos poules je vous prie.

Bien à vous,

Isabelle

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.