Mumbai première - Crédit photo izart.fr
Mumbai première - Crédit photo izart.fr

« Mumbai première »

Vous avez aimé :
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

17/10/2019 Bonjour à toutes et à tous,

Mumbai première !

Et presque en haut de l’affiche parce que mon hôte réside en plein quartier de célébrités, comprenez les actrices et acteurs de Bollywood.

Bord de mer avec vue imprenable sur l’horizon, première découverte du matin, c’est magique.

Certes, les constructions occidentales avec ses cornières peuplées de goélands, corbeaux et pigeons en vrac jusqu’au soir lui ressemblent.

Faudrait juste abattre l’immeuble d’en face qui empêche le 360°.

Et les échafaudages en bambou sont typiquement made in India.

Mais la verdure à foison qui en émerge, prenant racine on ne sait où, cour intérieure ou terrasses, fait toute la différence.

Ajoutez au décor 35° en milieu de journée, une brise venant du large et le rituel des klaxons qui se superpose à celui des mosquées.

Mais l’Inde reste l’Inde où que l’on soit pour qui connaît.

Et la première inspiration me le rappelle immédiatement, à peine débarquée dans l’aéroport de Mumbai.

J. à qui je partage ce ressenti me dit s’être fait la même réflexion au même instant…

En regardant tourner le ventilateur au plafond de ma chambre, je me dis que bientôt toute l’Europe devra s’en équiper.

Aussi efficace, moins onéreux et non polluant, contrairement à une climatisation qui contribue elle-même au réchauffement climatique…

Le chauffeur Ola, version indienne de Uber, nous a posés au petit matin à l’entrée de l’immeuble.

Et c’est le gardien, endormi sur sa chaise qui nous a accompagnés dans l’ascenseur et mené au logement.

Lorsque le lendemain une personne sonnera, une fois de plus je constaterai que ce sont autant de petits emplois préservés.

En effet, c’est le livreur de courses à domicile qui dépose deux caisses de commissions et repart aussitôt avec celles-ci une fois vidées.

Plus tard dans la journée, passe aussi un livreur d’oeufs frais.

Mais déjà le matin nous avons rencontré la maid employée pour la cuisine ainsi que le ménage.

Six foyers l’emploient successivement dans la journée ce qui lui permet de subvenir aux besoins de sa famille.

Dans la cuisine, je remarque deux seaux de couleur différente posés sur le sol.

Le vert est réservé aux déchets organiques, le bleu pour le reste des déchets ménagers.

L’administration de la ville de Mumbai en distribue dans chaque foyer et s’occupe également de leur collecte régulière… à domicile.

Imaginez l’organisation pour arriver à cela dans la quatrième ville la plus peuplée au monde, après Tokyo, Delhi et Shanghai, incredible India !

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.