Occupations du samedi matin - Crédit photo izart.fr
Occupations du samedi matin - Crédit photo izart.fr

« Occupations du samedi matin »

Vous avez aimé :

02/10/2021 Bonjour à toutes et à tous,

Mes occupations du samedi matin commencèrent dès 6:30, après avoir regardé le temps dehors.

La pluie de la nuit s’était calmée, nous allions pouvoir profiter de la dernière sortie botanique de la saison, yes !

Pas de pluie à 6:30 c’est sortie maintenue pour 7:30.

De plus nous allions dans un endroit encore jamais parcouru.

Ce serait sans doute l’occasion de découvrir de nouvelles plantes sauvages comestibles.

Effectivement, le petit groupe de 6 personnes que nous formions put s’attarder à identifier d’autres espèces.

Ensuite, l’heure de découverte finie, je fonçais droit au studio d’upcycling, non sans avoir, auparavant, fait une pause réglementaire en face.

Le temps d’avaler deux délicieux vadas accompagnés de sambar et de chutney coco, j’étais d’attaque pour la suite du programme !

J’avais en tête de renforcer le portail fermant le bâtiment, à défaut d’en construire un solide en fer, ce qui était dans les projets depuis belle lurette.

Cela limiterait l’accès aux chèvres, porcs-épics et autres bipèdes maraudeurs comme nous l’avons vu dans un précédent épisode.

Partie dans l’idée de tisser seulement la moitié du panneau avec des câbles de plastique upcyclés, je finissais l’ensemble, emportée par mon élan.

Mon timing du matin avait pris du retard mais finalement je le rattrapais, me cognant le nez au Financial Service où je voulais effectuer une opération.

Nous étions en plein jour férié, l’anniversaire de Gandhi, pensez donc !

Je fonçais donc droit au jardin, non sans être préalablement passée par la case maison pour me délester un peu de mon barda.

Ce fut la chienne qui m’accueillit joyeusement, peu de gens traînant dans les chemins ce samedi-là.

La nursery avait grand soif, tout comme le reste du jardin, la pluie de la nuit s’avéra bien insuffisante.

Puis le temps de ramasser une poignée de haricots et de replanter quelques tuteurs, je pris enfin la dernière ligne droite pour rentrer définitivement.

Heureusement que le repas était prêt, mon estomac commençait à perdre patience et moi j’en avais plein les bottes !

Me restait à ramasser le linge lavé à la main et étendu la veille, merci les machines en panne, il avait enfin fini par sécher.

Mon rendez-vous de 16:30 allait me laisser heureusement un peu de répit avant de reprendre le vélo.

Mais ce dernier décida de ne pas m’assister en mode électrique pour la seconde partie de ma journée.

J’en fus quitte pour quelques bons coups de pédales dont je me serais bien passée…

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.