Vincent Jeannerot

« Prendre une feuille de papier, une autre de chamaerops, une autre d’alocasia et le tour est joué, enfin presque… »

09/07/2012 Bonjour à toutes et à tous,

…Sauf si l’oeuvre en question fait l’objet du désir d’un acquéreur et que tombe la question fatale…c’est une feuille de quoi au fait que vous avez peinte ???

Et là tintinnnn… Isabelle entrouvre la bouche, chuchote le mot magique et Vincent est sauvé in extremis !!!

…Soupir de soulagement 🙂

Bon d’accord je ne dirai pas que j’ai écrit ensuite le nom barbare de ces belles plantes sur un petit post-it que la gentille Madame-élève-hôtesse-serveuse-enregistreuse a discrètement glissé en dernière page du livre d’or pour ne pas le perdre, promis.

Mon ami Vincent a été sans doute bien été surpris de me voir arriver comme une fleur au vernissage, ce soir-là précisément…

Ben oui, quoi, on a usé nos fonds de culottes sur les bancs du même lycée à Lyon, voilà, vous savez celui qui prête à contrepèteries…ah ! vous la connaissez pas celle qui fait :

 

Quand j’ai vu le vieux lycée Ampère, je fus atteint de livides pensées.

 

Ben voilà, vous avez toute la nuit devant vous pour comprendre et enfin rire au petit matin  😉

Evidemment ma fibre de fleuriste dans une autre vie, à la vue de cette délicate branche de ronce chargée de mûres, ne pouvait que se pencher et ramasser l’ affichette qui  jonchait le sol de mon épicerie bio préférée, pour mieux la détailler…mettre un visage sur un nom et réaliser que nous nous connaissions il y a fort longtemps !

Alors là, sortez de l’eau, on reste tranquille sur la plage, on retire juste le sable de ses oreilles et on écoute mon conseil avisé : Et bien les aquarelles de Vincent, aquarelliste botanique, il faut aller les voir.

Et les acheter.

C’est aussi fortement conseillé.

Oui, allez vous pencher sur ces belles planches de légumes, non G. c’est pas UNIQUEMENT pour accrocher dans la cuisine, entre le torchon des mains et celui de la vaisselle pendant que tu y es, pffffffff…quelle étroitesse d’esprit 🙁

C’est vrai que la tradition c’est de peindre des bouquets de fleurs et encore des bouquets et toujours des bouquets…y’en a marre des fleurs tiens !

Et bien moi je suis fan de carottes, de persil, d’artichaut, sublimes, d’aubergines au reflets nacrés, voire d’asperges, et l’extraordinaire feuille de cardon…

Haaaaa ! la feuille de cardon déplacez-vous rien que pour elle, pour lui rendre une visite quasi solennelle, vous me raconterez l’émotion qu’elle vous a procurée…si j’étais sur FB, je créerais un groupe de fans rien que pour elle…

Et puis au diable les castes, les hiérarchies et les préjugés racistes, les légumes ont droit à toute votre considération au même titre que les autres végétaux, fruits, fleurs, sortez-les de vos casseroles, sortez-les de la cuisine et admirez-les, ils ne sont pas réduits qu’à finir au fond de votre assiette et vous, grimacer devant…si si je vous ai vu faire dans mon dos 🙁

Désolée, mais oui j’assume d’avoir fait de tous ces légumes un plat, un flan, pour moi c’est le gratin parmi les autres fleurs et fruits que Vincent peint, parce qu’ils sont si discrets qu’on ne les admire jamais assez.

Et bravo à Vincent pour l’hommage qu’il leur rend avec toute sa sensibilité et dans la qualité de son art, je suis sûre qu’il est fan aussi parce qu’autrement ses aquarelles n’auraient pas cette vibration  🙂

Bien à vous,

Isabelle

 

Vincent Jeannerot

Galerie Le Cercle Optique 16 Rue du Boeuf 69005 Lyon Métro St Jean

Du 03 au 22/07 /2012 de 11:00 à 20:00

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.