Recette N°13 - Vin de merise - Crédit photo izart.fr
Recette N°13 - Vin de merise - Crédit photo izart.fr

« Recette N°13 – Vin de merise »

13/07/2014 Bonjour à toutes et à tous,

Sans attendre l’été, voilà que je partage avec vous, tant le résultat est excellent, cette Recette N°13 – Vin de merise !

Et oui, parce que ce vin bio naturel se bonifie avec le temps, il se peut qu’une bouteille judicieusement cachée ressorte en hiver 😉

Au fil de vos randonnées de printemps ou d’été, vous allez forcément croiser un merisier sauvage.

La feuille, qui a la même forme que celle du cerisier est cependant plus fine et petite.

Quand on la froisse, elle a une très bonne odeur de noyau de cerise, vraiment caractéristique.

Pour le repérage, rien de tel que d’observer la nature et lever la tête pour apercevoir les toutes petites merises rouges qui se balancent.

Elles sont bonnes à consommer d’ailleurs, même si elles ne rivalisent pas en poids et en taille avec les cerises.

Et comme elles poussent de façon sauvage, elles auront de bien meilleures apports en vitamines et autres.

Par contre, si vous n’êtes pas sûr·e·s de vous, n’improvisez pas lors de vos cueillettes sauvages.

Il est toujours très prudent de s’initier avec une personne ayant de solides connaissances en plantes sauvages comestibles 😉

Et apprendre à son tour pour que la nature vous dévoile toutes ses richesses, et elles sont innombrables !

Vous aurez aussi le temps de préparer votre vin de pêche durant l’été, petit clin d’œil pour vous mettre l’eau à la bouche.

Bien à vous,

Isabelle

Sans glutenVégétarien

Et pour midi, vite une salade de pourpier, celui-là même que j’ai ramassé hier chez Chrystèle 🙂

Recette N°13 – Vin de merise

La Recette N°13 – Vin de merise c'est l'occasion de remplir sa cave de vin naturel bio pour l'apéritif avec juste une récolte de feuilles d'arbres fruitiers glanées lors d'une rando 😉

  • 40 feuilles de merisier sauvage
  • 40 morceaux de sucre
  • 1 litre de bon vin rouge
  • 1 verre à liqueur de kirsch
  1. Prendre un grand pot et mettre à macérer 2 jours les feuilles de merisier dans le vin et le sucre mélangés.

  2. Remuer chaque jour pour bien dissoudre le sucre.

  3. Le troisième jour, filtrer, ajouter le verre à liqueur de kirsch et mettre en bouteille avec un bouchon de liège

  4. Attendre quelques jours avant consommation.

  5. Ce vin se bonifie avec le temps, patience !

Vous avez testé cette recette avec succès ? Postez votre photo et taguez la
avec #izartRecettes sur instagram !  

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.