Rions encore un peu mes soeurs - Crédit photo izart.fr
Rions encore un peu mes soeurs - Crédit photo izart.fr

« Rions encore un peu mes soeurs »

05/05/2018 Bonjour à toutes et à tous,
Rions encore un peu mes soeurs - Crédit photo izart.fr
Rions encore un peu mes soeurs – Crédit photo izart.fr

Si la petite chronique d’hier vous a, semble t-il, faites glousser, aujourd’hui, rions encore un peu mes soeurs 🙂

De toutes façons, deux chroniques n’étaient pas de trop pour m’étendre sur le sujet.

D’abord, agréable surprise venant de Mr Wauquiez (!) qui a exprimé tout haut ce que je ruminais tout bas !

Ben oui, la castration chimique imposée aux violeurs, c’est pas une belle idée ça ?

Ah ben tu parles, tous ces messieurs, psychiatres ou autres experts, qui les ont bien au chaud dans leurs paires de pantalons, ça les rend frileux cette mesure 🙂

Moi je ne vois pas où est le problème à ce qu’on fasse d’office aux violeurs une injection médicalement encadrée ?

Plutôt que basée sur le volontariat comme jusqu’à présent ?

Les femmes, elles en reçoivent bien des hormones, et par la même voie injectable si elles le désirent, tous les 3 mois.

Et personne ne s’en offusque ?

Bon ok, c’est à visée contraceptive pour les femmes, mais c’est une injection hormonale avant tout.

Alors ils ont peur de quoi ces messieurs ?

Je suis même certaine que Mr Wauquiez est allé fouiller dans mes pensées, parce qu’il a tout copié à un détail près !

J’avais aussi suggéré qu’on laisse le choix aux condamnés entre la prison à vie ou l’injection hormonale.

Bon, pour continuer à rire, ça va ensoleiller ces journées de pluie sans fin, je compte bien systématiquement dévoiler ma nouvelle activité en réponse aux propos sexistes de certains 🙂

Peut-être que ça leur évitera de dire qu’une femme violée elle l’avait sans doute bien cherché.

Ou qu’elle était consentante parce qu’elle ne s’était pas débattue.

Se faire castrer… savourez juste le frisson d’horreur qui parcourt chaque femme quand le mot viol est prononcé.

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.