« Sence you went away » BY JAMES WELDON JOHNSON(1871–1938)

 30/07/2012 Bonjour à toutes et à tous,

Diversité au jardin

 

Petite parenthèse positive ce matin, je commence par rendre hommage à un poète, avocat, diplomate, écrivain, activiste de la cause noire, rédacteur en chef du premier quotidien afro-américain «  Daily American ».

Il fut également l’un des premiers professeurs noirs de l’Université de New York,  premier Afro-Américain à passer l’examen du barreau de Floride

Avec son frère, John Rosamond, diplômé du Conservatoire de Musique de Nouvelle Angleterre, ils écrivent et composent des chansons dont  « Lift Every Voice and Sing » qui deviendra le Negro National Anthem, l’Hymne National Noir.

Et j’ai eu le bonheur de chanter dans un choeur ce merveilleux poèmeen dialecte du sud, qui m’a permis d’en découvrir l’auteur :

Seems lak to me de stars don’t shine so bright,
Seems lak to me de sun done loss his light,
Seems lak to me der’s nothin’ goin’ right,
  Sence you went away.
Seems lak to me de sky ain’t half so blue,
Seems lak to me dat ev’ything wants you,
Seems lak to me I don’t know what to do,
  Sence you went away.
Seems lak to me dat ev’ything is wrong,
Seems lak to me de day’s jes twice es long,
Seems lak to me de bird’s forgot his song,
  Sence you went away.
Seems lak to me I jes can’t he’p but sigh,
Seems lak to me ma th’oat keeps gittin’ dry,
Seems lak to me a tear stays in ma eye,
  Sence you went away.

  The Book of American Negro Poetry.  1922.

Et puis un autre homme dira aussi plus tard dans un discours en mars 1968:

Nous devons apprendre à vivre  ensemble comme des frères ou périr ensemble comme des idiots.

Il s’appelait Martin Luther King

Dans le Courrier International du 29 juillet 2012, un article cite un mouvement de solidarité exemplaire en Italie, le plus grand projet d’auto-construction jamais réalisé dans ce pays, avec un lotissement de 46 maisons à Sant’Enea près de Perugia, région de l’Umbria.

Ce ne sont pas moins de 180 personnes qui vivent dans ce quartier, réparties en 46 familles dont la moitié est constituée de personnes étrangères.

Et si je vous soufflais que je vais bientôt passer quelques jours du côté de Perugia, j’espère que je pourrai faire un petit détour par sant’Enea …Promis je vous ramène des valises d’envies pour une prochaine Petite chronique 🙂

Et si nous rêvions 2012 comme l’année de la diversité, qu’elle soit ethnique, économique, culturelle, biologique, politique, sexuelle, sociale…?

Devoirs de vacances pour tous : agrandir la liste ci-dessus !!!

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.