Suite de ma nouvelle vie sans Internet - Crédit photo izart.fr
Suite de ma nouvelle vie sans Internet - Crédit photo izart.fr

« Suite de ma nouvelle vie sans Internet »

Vous avez aimé :

20/06/2022 Bonjour à toutes et à tous,

Je vous l’avais promise, la voilà, la suite de ma nouvelle vie sans Internet !

Curieusement, j’ai comme l’impression d’être revenue au temps de… la radio.

Media que j’affectionnais tant, du reste, et qui enchantait mes journées du matin au soir, parfois même la nuit.

L’ouïe rivée sur le son, l’attention pouvait se porter ailleurs, peindre, cuisiner, coudre, conduire… il n’y avait qu’un sens de monopolisé.

Quand l’image est arrivée ; ça a démarré avec la télé que je n’ai jamais possédée du reste, y’a eu un mouvement de foule.

De masses inertes, clouées sur le canapé.

Ça fait peur cette transition brutale.

Car c’est bien pire encore maintenant, puisqu’en gros, c’est votre télé qui vous suit du lever au coucher.

Et même dans la poche, dans le sac, au restaurant, au lit, aux WC, au travail, dans la voiture, bus, train…

Partout vous avez les yeux rivés sur l’écran.

Elle a réussi une sacrée prouesse, l’image, celle de s’emparer de nos vies.

Plus le temps de rêvasser, plus le temps de dialoguer intérieurement, plus le temps de contempler, plus le temps de se souvenir, même plus le temps de se reposer les neurones

Allez, vous avez idée de ce que serait votre journée de demain sans téléphone connecté ?

Ah ben oui, un peu comme certaines personnes indiennes ici, elles utilisent toujours les premiers téléphones portables à clavier et sans image !

C’est sûr qu’on a déjà fait un grand progrès quand on est passé du téléphone filaire au téléphone portable.

On avait le son ambulant pour le coup.

Bon, déjà je vous rappelle qu’entre temps on a eu le téléphone fixe sans fil, et c’était plutôt cool pour naviguer d’un étage à l’autre dans la maison.

Ou s’enfermer à l’abri des oreilles indiscrètes.

Le plus, maintenant, c’est qu’avec un smartphone, vous pouvez vous isoler à l’abri des regards et des oreilles indiscrètes.

Et même vous faire livrer des pizzas ou réserver un chauffeur en ligne sans témoin.

Est-ce qu’on pourrait vivre sans jamais croiser qui que ce soit ?

Le matin, tu te lèves et te jettes sur ton smartphone.

Revue de presse, mails, réseaux sociaux, les croissants sont à ta porte, le café prêt à couler, ça tombe bien on t’a livré les capsules hier.

Après la séance de sport, connecté à ton coach ; cool le programme est plutôt soft ce matin, une douche et ensuite ce sera le petit déj.

Ne te reste plus qu’à te mettre au boulot, le temps d’ouvrir ton PC, posé sur le bureau, et c’est parti.

Ah non, juste commander le repas de midi pour avoir encore du choix.

Et la livraison des courses à programmer pour demain, juste avant le zoom.

Tiens, mais ça ne ressemblerait pas à ta vie d’avant, mode confinement, par hasard ?

Bref, de votre plein gré ou pas, vous voilà à l’isolement, solution indispensable pour se protéger et protéger les autres, comme disait Ameli.

Ne reste plus qu’à espérer mourir tout aussi tranquillou.

Bien à vous,

Isabelle

Vadouvan de Pondichéry

Le vadouvan est un mélange d'épices douces prêtes à l'emploi, aux origines indiennes et adaptées à la cuisine français...

Befor:8,90 €
8,90 €
-0,00 € -0 %

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.