Tout doucement - Crédit photo izart.fr
Tout doucement - Crédit photo izart.fr

« Tout doucement »

09/07/2016 Bonjour à toutes et à tous,

Tout doucement - Crédit photo izart.fr
Tout doucement – Crédit photo izart.fr

Je suis rentrée tout doucement.

Entre 30 et 50 km/h sur la route déserte.

Tout en vérifiant de temps en temps, dans mon rétro, qu’il n’y avait personne derrière.

Et j’ai commencé à filmer tout doucement la nuit qui descendait à l’horizon.

En posant mon téléphone sur le tableau de bord de la voiture.

Je sais, c’est pas bien…

Mais c’était tellement beau…

Allez, si vous jetez un coup d’œil sur mes publications Instagram en bas de cette page, vous aurez un court aperçu de cette scène féerique !

Et puis, transgresser l’interdit c’est si délicieux un soir d’été.

J’avais l’impression que le film se déroulait en temps réel devant mes yeux.

Que le temps, lui-même, défilait au rythme du morceau qui passait à l’antenne.

Juste ponctué par les poteaux électriques qui jalonnaient la route.

C’était donc cela qui m’avait faite sortir ce soir…

Le temps, devenu long et irrationnel, se perchait haut dans les nuages roses et jaunes.

Pour la première fois, le décor se dérobait dans une lueur presque inquiétante.

La voix s’étirait au gré des variations de l’orchestre, devenu mélancolique.

Quand j’ai rentré la voiture au garage, le programme du lendemain a soudain refait surface, je l’avais oublié celui-là 🙁

Finis les nuages roses et les notes planantes du soir, j’avais du pain sur la planche en m’engouffrant dans la cuisine.

Demain, pique-nique en plein air avec ma co-équipière de chantiers.

Sûr qu’à midi l’appétit sera bien au rendez-vous après la matinée à caler les cailloux pour l’encorbellement de notre caborne

Oui, celle-là même dernièrement baptisée la Caborne de Jacques-Olivier, à Poleymieux au Mt d’Or.

Si vous me suivez, parce que c’est vrai, la région déborde de chantiers de restauration en pierres sèches cet été.

Pas moins de trois chantiers qui se déroulent en parallèle !

Mais pour cette dernière, va falloir qu’on mette les bouchées doubles, nous autres consœurs et confrères scalpellino.

Ben oui, avec S. on a prévu d’y passer une nuit, voire plus, avant l’automne

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.