Un environnement très cosmopolite - Crédit photo izart.fr
Un environnement très cosmopolite - Crédit photo izart.fr

« Un environnement très cosmopolite »

05/10/2017 Bonjour à toutes et à tous,

Un environnement très cosmopolite - Crédit photo izart.fr
Un environnement très cosmopolite – Crédit photo izart.fr

Pour répondre aux interrogations de certain-e-s, oui je bénéficie d’un environnement très cosmopolite, et oui, c’est vraiment très agréable 🙂

Dans un premier magasin où je suis entrée pour faire quelques courses, les trois premières personnes qui se sont croisées devant moi ont entamé la conversation… en anglais, of course !

Le vendeur m’a confirmé qu’il y avait un fort taux d’étrangers ici, anglais, allemands, belges, hollandais, y’a qu’à demander 😉

Ce qui fait donc que la population locale est très ouverte et communicante avec les pièces rapportées, comme on les appelait en Saône et Loire.

Ah ben oui, j’ai pas pu m’empêcher de faire ce petit parallèle avec une situation semblable expérimentée dans un autre département… 30 ans plus tôt, mais différemment.

Les immatriculations diverses et variées prouvent bien qu’un département pauvre à la base, pour ne pas dire sinistré, peut tirer une véritable ressource en valorisant son patrimoine.

Et qui n’aurait pu rester qu’un tas de ruines est devenu la première ressource de la région, le tourisme.

Une façon de transformer le plomb en or, mais quoi de plus naturel dans un coin où l’alchimie fait partie du décor…

Et vraiment tout est pensé ici pour accueillir, aider, voire retenir les gens, cerise sur le gâteau.

Je ferai un autre parallèle avec le riche et très peuplé département du Rhône où justement, la précarité n’est pas entourée d’autant d’attentions…

Là, l’administration se met en quatre pour faciliter le transit des documents internes, être à l’écoute de vos demandes, simplifier vos démarches.

La preuve, deux semaines après que mon dossier ait été rempli par la secrétaire, je recevais un courrier de la CAF m’annonçant l’ouverture de mes droits, qui dit mieux ?

Allez, je vais même vous raconter qu’un aimable commerçant m’a proposé d’échanger, entre nous, hein, ma bouteille de marque Butagaz, contre une des siennes.

Vous inquiétez pas, je m’en débrouillerai, qu’il m’a dit, parce que les revendeurs Butagaz, y’en pas dans le coin, et vous allez courir avec votre bouteille si vous tombez en panne 🙁

Ah ouais, c’est pas comme à Leclerc là, il ne m’a pas demandé la facture de la consigne, magique non ?

Bien à vous,

Isabelle

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.