« Voix d’eaux et eaux delà »

02/09/2013 Bonjour à toutes et à tous,

Au fil de l'eau - Pascale Marthine-Tayou
Au fil de l’eau –
Pascale Marthine-Tayou

Tandis que les photographies de Laure Debrosse habillent avec puissance le sobre lieu d’expo à ciel ouvert du chantier des berges, à hauteur du futur pont Schuman, je commence à me lier avec celle qui accompagne mes pas de ses flots si paisibles.

Oui, paisibles, comme les figures de proue de Pascale Marthine Tayou, et qui, de leurs visages lisses, accrochées à la pierre, regardent défiler les eaux dorées de la Saône.

C’est en continuant de remonter la rivière que je suis passée sous l’intrigante Terrasse de Tadashi Kawamata, partiellement suspendue au-dessus du vide par une belle architecture de bois.

Et puis plus loin, quelques petites filles s’amusent à pousser du pied le palet du Jeu de la Vie, oeuvre réalisé sur le sol par Meschac Gaba.

Le Jeu de la Vie Meschac Gaba
Le Jeu de la Vie
Meschac Gaba

Le commentaire en off d’un ami – Ah ! comme ils sont bavards les off – a trouvé une résonance identique à la mienne dans son cheminement le long des Rives de Saône.

Oui, j’ai été prise d’envie de me plonger dans cette eau baignée de soleil et bordée de grands arbres arrondis de saluts…

Pareille au fluide qui coule dans nos veines ; celui qui véhicule la vie, la rivière fait remonter bien des souvenirs à la surface de l’eau !

Mais c’est en pénétrant dans le Cercle de l’Aviron de Lyon, que je suis sortie de ma rêverie…

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates
Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

Entre la visite du garage des bateaux, très riche en découvertes et le sympathique café offert avec sa tranche de gâteau en guise de bienvenue, je suis tombée sur une scène peu banale un dimanche matin aux environs de 9:00…

Plus précisément sur Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates !

Ben oui, j’ai pas pu m’empêcher de fixer la scène, digne du roman de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows 🙂

Réservé aux amateurs d’humour anglais.

Mais au loin, l’Île Barbe aiguise déjà ma curiosité après cette halte fort instructive, car elle abrite une installation qui joue avec la lumière.

A découvrir bientôt 😉

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.