Chacune sa route chacune son chemin - Crédit photo izart.fr
Chacune sa route chacune son chemin - Crédit photo izart.fr
Vous avez aimé :
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

« Chacune sa route chacune son chemin »

06/06/2012, bonjour à toutes et à tous,

Chacune sa route chacune son chemin… passe le message à ta voisine!

Il était deux films, avec certes un même message et en outre une étrange coïncidence si supposée fût-elle…

Tourbillon de la vie avec ou sans ivresse, avec ou sans tristesse, avec ou sans amour, avec ou sans haine, certes la grande fresque humaine est en marche.

Avec ou sans jambe, peuplée d’ enfants perdus en quête de père ou de mère ou de père et de mère…

Il était un jour quelque part sur la terre, chargée de racismes, fractures, violences, solitudes, sexismes et stup en tous genres…

De plus il y avait aussi du sang, beaucoup trop de sang, du sexe, beaucoup trop de sexe.

Et tant de mots, de cris, de coups, de larmes mais trop peu d’amour, trop peu d’amour, trop peu d’amour…

De rouille et d’os et Sur la route, deux films, et presque une même intro…

Mais défilement border-line pour garder sa peau en vie, trop c’est trop.

Surtout lorsqu’on y parle de guerres et de guerres, avec toute les misères qu’elles engendrent.

Je suis sortie des deux séances avec une espèce d’overdose de l’horreur, passez votre chemin…

Bien à vous,

Isabelle

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.