« 1h30 de bonheur à partager avec vous »

20/09/2013 Bonjour à toutes et à tous,

Matthieu Ricard
Matthieu Ricard

J’ai 1h30 de bonheur à partager avec vous.

D’abord avec ceux que j’aime et ensuite avec ceux que j’aime pas moins.

Parce que c’était une des grandes idées développées par Matthieu Ricard en conférence à l’occasion de la sortie de son dernier livre, « Plaidoyer pour l’altruisme, la force de la bienveillance ».

Des fois ça fait du bien quand même d’écouter des gens qui n’ont ni un discours moralisateur, ni un discours culpabilisant, ni un discours alarmant

Juste un message bienveillant, pour les êtres vivants hommes et bêtes (non, il n’y a pas que des humains sur terre) et pour l’environnement, les fondements de l’idéal non-violent revendiqué par le bouddhisme.

D’ailleurs il n’y a jamais eu de guerre perpétrée au nom du bouddhisme…

Les chiffres que l’on ne veut pas citer disent pourtant qu’il y a moins de guerres qu’autrefois, moins de meurtres et de crimes qu’autrefois, mais c’est la planète qui est en danger aujourd’hui.

Maintenant, il faut développer des idées de coopération et d’altruisme, car ce n’est plus un luxe mais une nécessité, comme le souligne Matthieu Ricard.

Traducteur français du Dalaï Lama et lui-même moine, il a fondé Karuna-Shéchèn en 2000 pour venir en aide aux populations défavorisées en Inde, au Népal et au Tibet.

C’est ainsi qu’il devient possible de construire une école en bambou, pouvant accueillir 2000 élèves pour 100000€, seuls 5% des sommes versées sous forme de dons sont affectées aux frais de fonctionnement, ce qui permet de financer plusieurs programmes.

Temple La Boulaye
Temple La Boulaye

Par comparaison, ce poste représente 55% du budget de La Croix Rouge…

Retrouver des valeurs humaines, s’engager sur la voie de la simplicité volontaire, un beau message d’optimisme a plané durant toute la conférence et j’ai eu même le plaisir de faire la connaissance de D. avec qui nous avions bien des idées à partager.

Je suis retournée prendre le métro, un peu sur un petit nuage quand même.

Il y avait un p’tit gars avec son sac de sport, dans l’escalator, qui s’est retourné en baillant.

Ça m’a rappelé un des miens et j’ai souri.

Il a croisé mon regard et je lui ai glissé un « Tu rentres de l’entrainement ? »

Il m’a répondu affirmativement en se décrochant les mâchoires de plus belle !

« C’est dur la reprise, hein ? »

Sourire complice.

Matthieu Ricard avait fait des merveilles ce soir-là en expliquant comment on peut changer le regard des enfants même à 3 ou 4 ans, améliorant ainsi leur existence et celle des autres…

Il y est des journées comme celle-ci, belles de rencontres et d’échanges humains, puisque peu avant je rentrais de Bourgogne où j’avais partagé un moment de travail efficace et vraiment convivial en Perrière, devisant même sur nos fournisseurs officiels de Champagne  😉

Bien à vous,

Isabelle

[youtube]http://youtu.be/F-_LFovAloE[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.