« A la Villa Noailles, j’ai prié »

1108/2013 Bonjour à toutes et à tous,

Julie Richoz
Julie Richoz

A la Villa Noailles, j’ai prié pour vous.

J’ai prié pour que vous vous y rendiez un jour.

Et que le miracle se produise aussi.

Ici, l’on croise  Cocteau, César, Balthus, Picasso, Giacometti, Doisneau, Man Ray, Dora Maar, Brassaï, Gides, Mauriac et tant d’autres artistes que le couple de mécènes Marie-Laure et Charles de Noailles fréquente et invite à l’occasion de nombreuses expressions artistiques.

La Villa Noailles, située à Hyères dans le Var, a été réalisée entre 1924 et 1932, est l’oeuvre de Robert Mallet Stevens dit Robarchitecte moderne de l’entre deux-guerres à qui l’on doit aussi, par ailleurs, la maison de Paul Poiret.

En ce moment et jusqu’au 29 Septembre, le 8ème Festival International de Design, Design Parade 8, concours destiné aux jeunes designers, est en exposition à la Villa Noailles.

Julien Renault
Julien Renault

Parcourant cet édifice de presque 1800 m² habitables, c’est la magie du lieu qui entraîne de pièces en pièces à la rencontre du mobilier d’époque et celui des designers contemporains.

Les oeuvres de créateurs tels que  Charlotte Perriand, ou Marcel Breuer côtoient celles des 10 designers lauréats du concours, dont Julie Richoz vases en verre coloré et la magnifique lampe Dyade, Julien Renault, audacieuse recherche dans lassemblage de mobilier en plastique recyclé, Aldo Bakker pièces en porcelaine à la très grande finesse.

Aldo Bakker
Aldo Bakker

 

 

 

 

Suite dans la prochaine Petite chronique où vous allez faire encore d’autres découvertes !

Bien à vous,

Isabelle

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.