Assurer le non-suivi des dossiers - Crédit photo izart.fr
Assurer le non-suivi des dossiers - Crédit photo izart.fr

« Assurer le non-suivi des dossiers »

17/03/2017  Bonjour à toutes et à tous,

Assurer le non-suivi des dossiers - Crédit photo izart.fr
Assurer le non-suivi des dossiers – Crédit photo izart.fr

Dans la formation d’assistance sociale, il doit y avoir une matière « assurer le non-suivi des dossiers » avec un gros coefficient à l’examen (…)

Elle ne pensait pas si bien dire mon ami-e, deux jours avant ma visite improvisée à l’assistante sociale !

Faut préciser qu’elle avait eu une certaine pratique de la corporation avant moi…

En me baladant sur le petit chemin de campagne, quand j’ai vu s’afficher sur mon téléphone le numéro de la MDR, cela m’a remplie de joie !

Elle avait tenu promesse 🙂

Dans le jargon administratif, MDR ça ne veut pas dire Mort De Rire, pour info, bien au contraire 🙁

Sauf que mon interlocutrice n’apportait pas vraiment la nouvelle espérée.

Jugez plutôt, l’assistante sociale en charge de mon dossier ; qui n’a pas bougé d’un iota depuis mi-décembre 2016 (comprenez qui vous voulez, l’une ou l’autre) venait d’envoyer un arrêt de travail de 15 jours à son employeur…

Sauf que je n’avais pas l’intention de décaler mon rendez-vous au mois d’Avril, comme il m’était suggéré instamment.

Avec l’épée de Damoclès sur la tête en ce moment, doublée du risque que l’arrêt de travail soit prolongé, était-ce vraiment raisonnable de cumuler les risques…

Sauf qu’à court d’argumentation, l’interlocutrice se souvenant de mon passage la veille, j’ai réussi à (re)mettre mon dossier dans d’autres mains, et même à avancer mon rendez-vous, comme quoi 😉

Donc, l’idée m’est venue de penser sérieusement à me recycler professionnellement à l’issue de toutes ces tracasseries.

Déjà pour calmer les angoisses d’une part de mon entourage qui argumente dans le sens que (re)travailler est un remède à tout.

A tout, certes, même à réfléchir et à agir selon ses aspirations profondes.

Travailler plus pour gagner plus, travailler moins pour gagner moins.

Se priver ou s’offrir le luxe de choisir ?

Après voilà, chacun-e son concept du vivre mieux, je respecte, sans vouloir me charger de gérer les angoisses des unes et des autres, générées par leurs choix ou non-choix.

Ensuite, parce qu’avec ce qui se trame en ce moment, de rebondissement en rebondissement, tout est entre ces lignes pour remplir les salles de spectacle

Et comme j’ai pris le parti d’en rire plutôt que d’en pleurer, ça se présente plutôt pas mal, non ?

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.