Aux grands mots les grands remèdes Premier épisode - Crédit photo izart.fr
Aux grands mots les grands remèdes Premier épisode - Crédit photo izart.fr

« Aux grands mots les grands remèdes Premier épisode »

11/09/2012 Bonjour à toutes et à tous, 

Aux grands mots les grands remèdes Premier épisode - Crédit photo izart.fr
Aux grands mots les grands remèdes Premier épisode – Crédit photo izart.fr

La criiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiise!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, la crise ne m’est pas tombée dessus comme ça un jour, d’un seul coup…..

Ça sentait déjà bien le roussi depuis 5/6 ans au moins, date à laquelle j’ai commencé à procéder par élimination et le premier objet dont je me suis séparée fut le congélateur devenu trop gourmand en électricité à mon goût, revendu illico sur le Bon Coin !

Aux grands mots les grands remèdes Premier épisode - Crédit photo izart.fr
Aux grands mots les grands remèdes Premier épisode – Crédit photo izart.fr

Faut dire que je m’étais mise en tête, et c’est devenu un réflexe, de penser économie avant de dépenser, surtout lorsqu’il s’agit de factures.

Alors à cette époque, j’ai dit adieu au congélateur dans le garage, et j’ai investi le modique prix de 20€ dans un placard de récup, j’en ai capitonné l’intérieur de pare-soleils métallisés et j’ai sagement commencé à y ranger les conserves de l’été, cerises, pêches, poires, le tout du jardin, abricots plein de soleil ramenés du midi par cagettes.

Fruits du jardin
Fruits du jardin

Puis légumes locaux de mon épicerie bio préférée et des potagers des copains (merci merci), ratatouilles et pipérades à gogo.

Puis les conserves de viande, lapin qui a grandi à 100 mètres de la maison dans la dernière ferme du village pour finir aux pruneaux dans ma cocotte, même sort pour les tajines de poulets aux abricots !

Suffit juste de bloquer une demi-journée de temps en temps pour désosser, cuisiner, peler, débiter, tronçonner, dénoyauter ce qui va remplir la centaine de bocaux.

Ensuite, je fais rentrer tout ce beau monde au fur et à mesure dans mon gentil placard paré pour affronter les grands froids qui pourraient sévir dans le garage, ET ÇA MARCHE  🙂

Dans la cuisine, à portée de main, trône mon célèbre broc vert – 2 générations d’utilisatrices – pour récupérer toutes les eaux de la cuisine, des fruits et légumes.

Il sert alors pour l’arrosage des fleurs ou à faire ponctuellement l’économie d’un remplissage de chasse d’eau.

Le jardin bien sûr est arrosé grâce à l’eau précieuse de 2 réservoirs de 300 litres couplés entre eux et alimentés par la descente d’eau, mais ça c’est déjà de la vieille histoire, du temps où il fallait dénicher les revues parallèles écologiques pour s’approvisionner en Allemagne à prix fort …

Cocotte la poule bleue
Cocotte la poule bleue

Et puis, tout naturellement, les restes sont recyclés de façon équitable entre chatte, poule, cailles et compost, (merci à celles qui nous remercient en pondant des oeufs :).

Il y a même des compromis heureux, la douce chaleur du composteur en action sied tout à fait aux culs de poules frileux !!!

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.