Chasselay (69)
Chasselay (69) 01/02/2012

« Célibataire en phase terminale »

01/02/2012 Bonjour à toutes et à tous,

Bon, alors, quand se profile l’idée d’être galamment invitée à déjeuner et avec, prendre le risque de se faire chier, faut-il se faire chier en mangeant ou se faire chier sans manger ?

Et si des fois ça bloquait la digestion ce serait bien encore pire non ?

Mais d’une autre façon, je suis polie, je ne sors pas de table lors d’un déjeuner même lorsque je me fais chier, par contre j’abandonne le plumard dans la même situation ça c’est sûr, parce que là c’est le mec qui me manque de respect et pire encore s’il ronfle à côté et que j’ai de l’énergie à revendre 🙂

Alors maintenant j’ai déjà dit que je parle cash (même pas peur) je parle de tout, normal comme d’hab, mais aussi de c.., comme ça je sais à quoi m’en tenir avant et non pendant.
Une raison de plus pour ne pas être désagréable après 🙂

Finalement ça n’a que du bon de vieillir, plus je vieillis plus je m’aime.

Sauf que maintenant, j’ai envie de rencontrer-des-qui m’aiment-aussi et non pas des-qui-s’aiment–tout-seuls, comptant sur moi au passage pour régler leurs problèmes, ou va falloir que j’augmente mes tarifs…

Y’a mon fils qui s’inquiétait ce soir, il a calculé : tu n’as pas eu quelqu’un dans ta vie depuis xxx temps.

Mais je lui ai dit que j’avais juste besoin de faire le ménage dans ma vie et pas envie de rencontrer quelqu’un tant que mon objectif n’était pas atteint.

Il m’a dit « Mais c’est bon tu as fini là ! ».
Ben oui tout juste.

C’est vrai qu’il était de taille mon objectif, mais bon comme ça j’ai eu le temps de savourer mon célibat, lire au lit avec une bouillotte, téléphoner en mangeant, mettre des collants de laine, m’épiler à 9:00 et laver la cuisine à 23, sortir sans prévenir et rentrer sans soupir, improviser un déjeuner ou pas manger à midi, ricaner sans témoin, témoigner sans juge, associer un velouté de patates douces avec des frites Mc Do, regarder les oiseaux picorer dans la neige et faire la geek jusqu’à 3:00 du mat…

Allons allons…je vais sortir mes phéromones du placard et les dépoussiérer aussi, qu’on se le dise…les papillons ne sont-ils pas capables de les détecter à plus de 10 km ?

J’ai peut-être des souvenirs de vies antérieures…

Voilà où j’en étais : certains végétaux, lorsqu’ils sont broutés ou blessés, émettent des phéromones d’alarme ; leurs voisins de la même espèce réagissent alors en produisant des tanins qui les rendent moins appétant pour l’herbivore, qui doit alors souvent changer de lieu pour trouver une nourriture appétante.

Voilà où j’en suis : Le signal phéromonal peut être constitué d’une ou de plusieurs molécules (bouquet phéromonal), émises simultanément ou successivement. Les phéromones existent sous forme volatile ou soluble ; elles parviennent au contact des cellules sensorielles soit par inhalation, soit après un contact physique. Une substance émise par un organisme peut être liée à une autre molécule, à un transporteur, ou être transformée (par exemple par une action bactérienne), avant de devenir une phéromone (source wiki).

Promis je vous tiens au courant de la suite 😉

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.