« C’est fini les vacances ! »

30/08/2013 Bonjour à toutes et à tous, 

Soir
Soir

Et oui, c’est fini les vacances !

Bon, d’accord, on n’a pas encore réglé tous les problèmes d’école, d’emploi, de salaire, de retraite ni de santé pendant les vacances.

Mais ça me fait tellement plaisir de retrouver la souriante vendeuse à la caisse de ma petite surface locale, de même que la sympathique secrétaire du cabinet médical 🙂

Bref, les vacances c’est bon pour tout le monde, ça fait du bien au moral et ça permet d’être d’attaque pour la rentrée.

Surtout que le diesel a pris 1 centime pendant les vacances…

Ah bon, vous n’aviez pas remarqué ?

Et puis il y a 10 jours, nous avons fêté un record bien particulier : le EARTH OVERSHOOT DAY, le Jour du Dépassement Planètaire.

Drôle (?) de rentrée pour la Terre, c’est la première fois que les habitants de la planète ont dévoré en huit mois, toutes les ressources que celle-ci met un an à produire

Nous sommes entrés en dette écologique, la Terre ne peut plus répondre à tous nos besoins, elle va en s’épuisant.

En gros, nous vivons au-dessus de nos moyens.

On a fait taire les commentaires et les analyses les plus visionnaires lorsque la courbe de production du pétrole a atteint un pic en 2004, et qu’elle ne fait que s’inverser depuis. 

Beaucoup ont crié à la manipulation…à la conspiration…à la restriction…à l’avilissement…à la corruption…et je ne sais quoi d’autre !

Ils ont exprimé leurs droits de continuer à consommer sans entrave, comme leurs aîné(e)s revendiquaient celui de jouir sans entrave…

Mais finalement, est-ce que le problème n’est pas lié à des envies de consommer sans limite ?

Faut dire que plusieurs générations ont été bien éduquées à consommer de plus en plus, et il faut entendre derrière cette idée, à gaspiller de plus en plus…

Je consomme et je gaspille, donc je vais bien, tout est normal, pas besoin de pousser plus loin l’analyse.

Mais voilà où tout cela nous a menés, après des années à baigner dans le mirage de l’or noir et de ses dérivés 🙁

Ça fait un peu penser au phénomène de la production électrique en hiver.

Quand les demandes sont trop importantes, c’est tout le système qui pète…

Trop de consommation tue la consommation, c’est peut-être ça le scoop des vacances ?

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.