Comme un banc de poissons - Crédit photo izart.fr
Comme un banc de poissons - Crédit photo izart.fr

« Comme un banc de poissons »

16/09/2016 Bonjour à toutes et à tous,

Comme un banc de poissons - Crédit photo izart.fr
Comme un banc de poissons – Crédit photo izart.fr

Il faut penser que c’est comme un banc de poissons qui se déplace entre les flots, me dit V.

La métaphore est belle, très belle, je vais essayer de la faire mienne, même si…

Un banc est un groupement important d’individus de la même espèce qui se déplacent ensemble, sans hiérarchie. Il correspond à un comportement d’agrégation, la vocation première du banc est d’offrir l’équivalent d’un refuge en milieu ouvert (…) Source Wiki 

A rapprocher bien sûr de l’instinct grégaire, tendance instinctive qui pousse des individus d’une même espèce à se rassembler et à adopter un même comportement.

Mais je comprends d’autant mieux quand cela se passe en Inde, où pour vivre, au mieux, survivre au pire, il faut agir ensemble.

Comme pour circuler sur les routes, venons-en aux faits 🙁

Voilà, emprunter une route, en Inde, c’est comme être dans le banc de poissons, il faut suivre le mouvement du groupe.

Sans se cogner, sans s’engueuler, sans s’insulter, sans froncer les sourcils, sans crisper les mâchoires, tout le monde se croise et évolue avec fluidité.

Même à contresens, même sans panneau de signalisation, même sans feu tricolore, même sans agent de police pour réglementer la circulation…

Ah ben c’est qu’on n’a pas l’habitude nous autres occidentaux, hein ?

On aime bien quand c’est défini, régi, agencé, normé, genré, typé, référencé, toutes et tous conditionné-e-s que nous sommes…

Joli le symbolisme qui fait si peur 😉

Comme un banc de poissons 2 - Crédit photo izart.fr
Comme un banc de poissons 2 – Crédit photo izart.fr

Ben oui, parce que le comportement grégaire, c’est souvent une réponse à la peur, au stress.

Mais ici, presque tous les jours il se manifeste aussi par de joyeuses fêtes populaires colorées et bruyantes, pour honorer telles ou telles divinités, version positive du comportement de masse.

Ou lorsque le bureau de poste de Pondi incite la population à adresser ses félicitations à Ms. P. V. Sindhu pour sa médaille d’argent au Jeux Olympiques de Rio 2016, en badminton.

Étonnant non ?

Surtout quand on sait que l’Inde, le pays le deuxième plus peuplé au monde (1 285 542 000 d’habitants) n’a gagné que deux médailles à Rio, une d’argent pour le bad, et une de bronze pour la lutte grâce à Malik Sakshi.

Deux indiennes sur le podium des J.O. 2016.

Quand je vous dis que c’est un pays où la femme est en route

Pour info, en France, (…) en quatre éditions des Jeux les hommes ont rapporté 242 médailles pour 86 chez les femmes 🙂 Source Les Décodeurs du Monde.fr

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.