De vésicules en vésicules - Crédit photo izart.fr
De vésicules en vésicules - Crédit photo izart.fr

« De vésicules en vésicules »

Vous avez aimé :
[Total : 2    Moyenne : 5/5]

28/01/2020 Bonjour à toutes et à tous,

De vésicules en vésicules, j’me graaaaaaaaaaaaatte !

Ça fait quand même plus d’une semaine que ça dure.

J’ai tout passé en revue, du nouveau savon aux bacs à lessive des machines collectives malaisiennes qui dégueulaient de poudre à laver.

Ah ben oui, j’avais remarqué que lors de la dernière phase d’essorage, curieusement ça moussait encore dans le tambour des machines partagées.

Je mets toujours mon produit dedans, moi, jamais dans les compartiments prévus pour cet effet.

Curieusement, cet endroit est souvent tapissé de moisissures ou autres catons de pâte dans les machines des autres…

Et quand j’en ai ouvert celui de la machine collective, il débordait de poudres à laver non évacuées, des roses, des bleues, des vertes…

Imaginez qu’après la machine rebalance de l’eau dans le compartiment pour amener l’éventuel assouplissant.

Dur de réaliser à quoi il est rincé et assoupli votre linge à la fin du cycle 🙁

Faut aussi dire que dans ma coloc malaisienne, la lessive était fournie par le propriétaire.

Je n’en n’avais donc pas acheté une plus qui aurait été sans problème bien plus naturelle.

Habituellement je fabrique toujours ma lessive maison, mais pour 2 semaines je ne m’étais pas chargée…

Donc d’abord la lessive fut incriminée alors que je commençais à prendre des vésicules sur les doigts de la main.

Quand j’ai un contact avec un produit d’entretien industriel, la peau de mes mains réagit toujours de la sorte.

Ensuite ce fut au tour du nouveau savon d’être soupçonné, lui-même ayant pourtant acheté en magasin bio…

Les ingrédients du nouveau shampooing furent aussi passés au peigne fin, mais rien de suspect dans ce soin ayurvédique.

Les paroles du spécialiste en la matière ne furent pas plus éclairantes.

Car même si tu sers du même soin depuis 50 ans, à tout moment ton corps peut développer une allergie en simple contact cutané 🙁

Bref, j’ai décidé de faire confiance à la médecine ayurvédique une fois de plus en allant consulter mon docteur référent ici, en Inde.

On se donne trois jours lui, avec son traitement ayurvédique et moi, avec mon introspection.

Sinon c’est le recours en cata à l’antihistaminique, je vous tiens au courant, promis.

A part ça, le moral est remonté mais la fièvre pas encore retombée.

Bien à vous,

Isabelle

2 Commentaires

  1. c’est très impressionnant et aïe, aïe aïe, tu as dû souffrir un moment… ça me rappelle quand j’étais petite chez ma grand-mère et que j’allais jouer dans le ruisseau derrière qui un jour était plein de mousse… c’était très rigolo… et je suis ressortie pleine de boutons le lendemain ! je pense que la lessive y est pour quelque chose…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.