Avoir une influence positive - Crédit photo izart.fr
Avoir une influence positive - Crédit photo izart.fr

« Avoir une influence positive »

Vous avez aimé :
[Total : 1   Moyenne : 5/5]

27/01/2020 Bonjour à toutes et à tous,

A quelques jours de notre départ de Malaisie, et après avoir vu échouer un second paquet de pain de mie dans la poubelle, j’ai soudain repris espoir.

Règle N°1 : Ne jamais douter que même une toute petite action peut avoir une influence positive sur les autres !

En effet, notre co-locataire japonaise a imité d’elle-même le geste anti-gaspi de J. 😉

Congeler le paquet de pain de mie et prélever au quotidien les tranches au fur et à mesure de ses besoins, c’est gagné !

Cette anecdote m’est revenue alors qu’hier sur la plus belle des plages, la bien nommée Eden Beach, mon sang n’a fait qu’un tour.

Je sais, je ne devrais pas m’énerver comme ça, mais…

Mais, là devant moi sur la seule plage qui ait bénéficié d’un programme de dépollution avec amende à la clef pour tout abandon de déchets, y’a un mec.

Un bon gros mec planté devant moi, chemisette blanche à manches courtes et pantalon bleu bien lustré, allume sa clope.

Et tout en marchant sur la plage, du bout du pied, il rebouche les trous de crabes dans le sable.

En rigolant devant l’absurdité du geste, avec B. nous en concluons qu’il a du se faire dévorer par un crabe dans une autre vie !

Mais soudain, il jette négligemment son mégot sur la plage… et je vois rouge, rouge sang même 🙁

Parce qu’aussitôt un crabe sort de sa cachette, s’en saisit, et disparaît au fond de son trou !

Je reste 30 secondes ébahie par la scène, et me précipite aussitôt pour creuser le sable sous l’oeil épaté de B.

Tu vas pas faire ça ? ben si, je l’ai fait… et après avoir creusé une trentaine de centimètres de profondeur j’ai senti ledit mégot.

Et l’ai brandi sous le nez du monsieur en question qui commençait à tourner les talons !

« – Sorry Sir, you lost something !
– …
– The beach is not a trash and your cigarette is pollution, did you see that a crab took it ?
– Oh, sorry… sorry…
– This beach is very clean, you have to take care for the sea… and the planet ! »
*

J’l’ai planté là, tout à sa stupeur de s’être ainsi fait remonter les bretelles par une hystérique occidentale.

Je crois qu’il a pris pour toutes et tous les autres que je vois balancer des sacs en plastique par les fenêtres des voitures.

Ou jeter leurs poubelles par-dessus le mur d’en face pour élever encore plus le tas d’ordures…

Règle N°1 : Ne jamais douter que même une toute petite action peut avoir une influence positive sur les autres !

Et en repartant, je n’ai pas pu m’empêcher de féliciter des employé·e·s de la brigade qui nettoyait Eden Beach.

L’ambitieux projet mené par l’administration est d’obtenir la certification Pavillon bleu pour 3 km² de plage classée Zone sans plastique.

Le programme inclut aussi une gestion des déchets strictement encadrée dans la zone désignée et tout contrevenant est passible d’une amende.

Comme quoi, en Inde ou en France, une volonté politique doublée du spectre de la main au porte-monnaie peuvent s’avérer très efficaces…

Bien à vous,

Isabelle

* « – Excusez-moi Monsieur ! Vous avez perdu quelque chose !
– La plage n’est pas une poubelle et votre cigarette c’est de la pollution, avez-vous vu qu’un crabe l’a prise ?
– Cette plage est très propre, il faut prendre soin de la mer… et de la planète ! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.