Des codes différents à prendre avec le sourire - Crédit photo izart.fr
Des codes différents à prendre avec le sourire - Crédit photo izart.fr

« Des codes différents à prendre avec le sourire »

17/12/2018 Bonjour à toutes et à tous,
Vous avez aimé :
[Total : 2    Moyenne : 5/5]
Des codes différents à prendre avec le sourire - Crédit photo izart.fr
Des codes différents à prendre avec le sourire – Crédit photo izart.fr

Qui dit changement de pays dit forcément changement de codes.

Des codes différents à prendre avec le sourire pour amorcer le changement en douceur, sinon vous allez vous laisser gagner par le stress !

Bon, vous vous rappelez du premier des codes, n’est-pas, on enlève ses chaussures en Inde !

Oui, que ce soit dans une boutique, à la maison, un musée, une clinique, que sais-je… prière de déposer ses chaussures près du paillasson.

Non, pas dans les centres commerciaux Made in Europe qui sont en train de pointer leur nez, faut pas abuser quand même.

Moi, je jette toujours un oeil dehors et dedans avant de franchir le seuil des magasins.

Parce que si à l’intérieur des client·e·s ne se sont pas déchaussée·s, j’avoue que par flegme je fais pareil 😉

On ne va être plus royaliste que la reine quand même…

En parlant de commerce, tiens d’ailleurs, vous ne verrez jamais de coiffeuse dans un salon.

Car c’est un métier uniquement exercé par des hommes.

De même que le repassage, ce ne sont que des messieurs qui tiennent ces petites échoppes de rue.

Et d’expérience, ça peut toujours servir, préférez un repasseur équipé d’un fer électrique, ça se trouve de plus en plus.

Parce que même équipé sommairement, non, pas de centrale vapeur, il y a de moins de risque que votre linge prenne un coup de chaud qu’avec un fer à charbon

On mange à l’européenne, si on veut, avec sa cuillère.

Ou à l’indienne, avec le bout de ses trois doigts que sont le pouce, l’index et le majeur.

Mais attention, de la main droite UNIQUEMENT !

La gauche sert avec la douchette à effectuer votre toilette après le passage aux WC 🙂

Bon, ça va pour les révisions, vous êtes prêt·e·s à embarquer ?

Allez, un dernier truc qui peut aussi s’avérer bien utile, dans le cas d’un frigo partagé, exemple une coloc franco-indienne…

Tout ce qui est fermé dans une boîte ou emballé dans un sac ne sera… jamais ouvert, c’est garanti !

Radical pour calmer certains appétits féroces qui passent moins de temps à éplucher des patates qu’à dévorer vos provisions 😉

Bon, y’a aussi le revers de la médaille, parce que les reliefs de repas, en Inde, ne sont jamais réchauffés ou resservis.

Alors soit ils restent dans le plat de cuisson à température ambiante et se périment en quelques heures, le problème est réglé.

Soit vous les stockez pour éviter le gaspillage dans des boîtes au frigo mais restent donc invisibles !

Par tradition tout s’achète et se cuisine au fur et à mesure des besoins.

Les adeptes de permaculture apprécieront tout de même.

Car toutes espèces bovines confondues, caprins, et autre volatiles se délectent de tous les restes jetés dans la rue avec les autres déchets…

Rien ne se perd, tout se recycle 😉

Bien à vous,

Isabelle

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.