Deuils en série au programme de la journée - Suite - Crédit photo izart.fr
Deuils en série au programme de la journée - Suite - Crédit photo izart.fr

« Deuils en série au programme de la journée – Suite »

30/01/2018 Bonjour à toutes et à tous,

Deuils en série au programme de la journée - Suite - Crédit photo izart.fr
Deuils en série au programme de la journée – Suite – Crédit photo izart.fr

 » – Ma fille, je vous disais, elle avait toujours froid… elle est morte subitement, l’année dernière à 58 ans, du coeur.
– C’est terrible 🙁
– Elle avait eu bien des soucis juste avant, parce que comme sa fille de 20 ans avait pris un appartement, alors ça lui a lui un trou dans son budget… parce que vous savez, on lui a retiré les allocations logement.

– Oui, les ALP…
– Elle était très économe ma fille, elle conservait même tout… ça peut servir vous savez… mais quand elle a refait ses comptes, il ne lui restait plus que 30 euros par mois pour vivre une fois toutes les factures payées.
– Peut-être qu’une petite location moins chère…
– C’est exactement ce qu’elle a fait, elle avait trouvé un petit F2, mais vous savez, le problème… c’est qu’elle se demandait où elle allait mettre toutes ses affaires !
– Oui, c’est vrai, ça coûte cher un déménagement…
– M’en parlez pas, quand son fils ; il a 19 ans lui et il ne travaille pas, a du vider la maison après sa mort… y’en avait 3 camions ! 
– …
– Et ben c’est moi qui ai tout payé ! Je n’ai plus rien maintenant, Madame, plus aucune économie… »

Alors qu’elle montait dans son bus, nous avons échangé un petit signe de la main.

Mais heureusement, elle s’en rendit compte en même temps que moi, me retournant.

Son sac à main était resté sur le banc à côté de moi !

Après son départ, je me suis quand même demandé pourquoi toutes ces conversations autour du deuil arrivaient en ce moment 🙁

Faut dire que la veille, d’autres confidences m’avaient encore été confiées.

Un changement de prénom qui devenait officiel, après des décennies de souffrance.

Prénom attribué à la suivante, en souvenir de la petite soeur morte en bas âge juste avant.

Sans compter les insupportables rituels au cimetière, où étaient gravés dans la pierre les mêmes noms et prénoms…

Sans compter les comparaisons entre la défunte et la vivante qui ne faisaient plus qu’une dans les yeux d’une mère inconsolable.

Re-naissance.

Deuils en série au programme de la journée – Suite et fin.

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.