Groin d'âne
Groin d'âne

« D’un Mont à l’autre, la nature est reine »

28/09/2013 Bonjour à toutes et à tous,

Groin d'âne
Groin d’âne

Si vous voulez en savoir plus sur Bessenay (69), ne comptez pas sur Wiki pour qu’il éclaire votre lanterne, parce qu’à part l’évolution démographique de la commune et les transports qui la déservent… il n’est pas très bavard notre ami 🙁

D’un mont à l’autre, la nature est reine, en tous cas, et c’est tant mieux !

De mon lieu de prédilection nommé Mont d’Or, j’ai rejoint ceux de Tarare contre lesquels s’adosse Bessenay, pour suivre l’infatigable cueilleuse et ramasseuse professionnelle Marie-Claire dans ses découvertes botaniques.

Le rendez-vous fixé chez Florent Grillet m’a permis de découvrir son exploitation « graines d’arômes® » où il développe une activité de producteur maraîcher en AB, ainsi que l’accueil d’écoles et de centres de loisirs dans le cadre des Fermes pédagogiques.

Les serres jouxtent un grand bâtiment de bois et de paille, un coin toilettes sèches très accueillant (si si, j’ai testé) et un Champ d’épandage naturel où évoluent grenouilles, tritons et libellules, un rêve bio quoi !

Marie-Claire Buffière et Florent Grillet
Marie-Claire Buffière et Florent Grillet

Mais si le lieu de rendez-vous était déjà une découverte en lui-même, nous avons enfin pu prendre le chemin à la recherche des plantes d’automne… pour nous arrêter quelques minutes plus tard.

Le beau temps qui continue de jouer l’été ne nous a réservé du soleil qu’en fin de matinée – début d’après-midi plutôt – mais tout est encore à la fête dans la nature.

Première identification de rosettes comestibles facile avec le Pissenlit, puis vient la délicieuse Porcelle ou Groin d’âne, suivi d’une longue station auprès du Chénopode, de l’Amarante, et de l’Oseille qui font, une fois cuits, un délicieux plat d’épinards sauvages.

Au pré
Au pré

Chemin faisant, nous trouvons aussi la précieuse Mauve, toujours en fleurs, des Aubépines chargées de baies rouges (alors deux ou trois noyaux ?) tout comme les Cynorhodons, prometteurs de quelques bonnes confitures !

Attention à la Bryone qui court sur les barrières, dangereuse à ingérer tout comme les Arums qui commencent à produire leurs fruits de couleur bien appétissante, mais ne vous y trompez pas.

Avant le bois, vous pourrez voir et même entendre les vaches – ah ! je les aime – quand ce n’est pas un autre animal, rampant celui-là au bord de la rivière, émotives-tifs s’abstenir…

Je vous laisse le découvrir en bas de page 😉

La rivière (enfin) atteinte, c’est le retour à la ferme où nous attendent des melons très parfumés et une appétissante dégustation-vente de produits maison également, confitures, soupes, coulis et sirops.

Tiens connaissez-vous celui de caseille ?

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.