Ecoute ça arrive très fort même ! - Crédit photo izart.fr
Ecoute ça arrive très fort même ! - Crédit photo izart.fr

“Écoute ça arrive très fort même !”

08/12/2020 Bonjour à toutes et à tous,

Écoute ça arrive très fort même ! s’est soudain exclamé A.

Je ne voyais vraiment pas de quoi il parlait…

Tu n’entends pas ? rien toujours rien…

Vite, c’est une énorme pluie, elle arrive, houlà là… déjà il avait enfilé ses chaussures et fermait la porte.

Évidemment, impossible de trouver plus expert qu’un indien pour décoder les manifestations de la mousson

En tendant bien l’oreille, j’ai fini par entendre ce son au loin auquel je n’étais pas habituée.

Et à peine enfourché mon vélo, c’est un déluge, un de plus, qui m’est tombé dessus.

Ah oui, parce que cette année, paraît-il que nous battons des records de pluviométrie !

Ma cape de pluie vissée jusque sur les paupières, mes crocs boueux aux pieds, what else ?

Concentration maximale pour distinguer les ornières sur route glissante de nuit.

Et j’ai encore oublié ma lampe torche, damned…

Mission accomplie, suis rentrée indemne.

Mais tu m’étonnes qu’après des épisodes comme cela, le soir il me soit impossible de veiller…

Bon, y’a pas qu’à moi que ça le fait.

La mousson fatigue beaucoup, pédaler sous la mousson fatigue énormément, même sur un e-bike.

Faut éviter la gamelle à tout prix sinon c’est le bain de boue assuré.

D’ailleurs même entre deux averses, je ne me sépare jamais de ma cape.

Au moins si je tombe, mes habits d’en dessous ne seront pas foutus…

A midi je n’ai pas trouvé la motiv d’aller chercher mon dal au restau.

J’avais cuisiné le matin et me suis contentée de champignons sautés avec des verdures et du riz sauce soja.

C’était très bon, mais au dîner je me serai bien fait un plat de lentilles chaudes, bref.

Ah ben ça c’est sûr qu’avec 90% d’humidité, on risquerait de finir couverte de moisissures… donc mieux vaut chauffer dedans.

Et vive les tisanes de ginger lemon honey, ça rappellera des souvenirs à certaines 😉

Allez, ce soir avant de partir au meeting, pardon à la réunion du jardin partagé, promis j’allume ma petite bougie.

Ben non, je n’ai pas oublié que le 08 Décembre à Lyon c’est la traditionnelle Fête des Lumières.

Et couvre-feu oblige, ça se passera certainement à l’ancienne, avec des petits lumignons aux fenêtres 🕯️🕯️🕯️.

Quelles économies d’énergie pour la ville, quelle féérie retrouvée pour les personnes amatrices d’authenticité et de sobriété !

Bien à vous,

Isabelle


Vous avez aimé :
[Total : 2   Moyenne : 5/5]


2 Commentaires

  1. et oui, oui pour tout, le hot lemon ginger honey traditionnel comme les petites bougies du 8 décembre… elles illuminent ma fenêtre depuis une bonne heure et je trouve que ces petites lueurs vacillantes (chance ce soir, ni pluie, ni vent… pas comme chez toi !) sont bien plus agréables que toutes celles qui clignotent en couleurs à tout va en-dessous de mon balcon. Mais bon, le coeur y est, c’est l’intention qui compte !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.