Elle embrasse pas sauf - Crédit photo izart.fr
Elle embrasse pas sauf - Crédit photo izart.fr

« Elle embrasse pas sauf »

04/11/2016 Bonjour à toutes et à tous,

Elle embrasse pas sauf - Crédit photo izart.fr
Elle embrasse pas sauf – Crédit photo izart.fr

Elle embrasse pas sauf quand ça vaut le coup.

Ça c’est signé R.

Ah quelle ambiance les amies !

Et d’une, deux, trois, quatre célibataires ou divorcées ou séparées sur les cinq qui devisent autour d’un plat de champignons, imaginez les conversations 😉

« – Ah bon, le tien est parti ?

– Ben non justement…

– Oh mais moi, si j’avais voulu… mais je n’aurai jamais pu tant voyager !

– Tu parles, nous, nous étions des amis d’enfance, et déjà petits on s’engueulait 🙁

– Moi je trouve que l’idéal c’est d’être ensemble chacun chez soi 🙂

– Très facile à dire, faut juste trouver le mec 😉

– Ben oui, on se respecte, on est ensemble mais chacun de son côté, et on se voit quand on a envie

– Rêve bien ! 

– Voui voui voui, les beaux discours !

– Moi, le prochain, il n’est pas encore fabriqué, faudrait qu’il soit sur mesure 😉

– Heu… deux mariages et deux divorces, c’est bon j’ai déjà donné…

– Ah bon, toi aussi ???

– 20 ans de divorce l’année prochaine les amies !

– Oh, comme moi dis donc !

– Oui, bon enfin, c’est pas toujours marrant d’être seule…

– Seule ? Regarde, nous, on était toutes trois sur le chantier hier, à table aujourd’hui et demain soir en CA pour une assoc, trois fois ensemble cette semaine !

– Mais c’est pas pareil…

– C’est sûr, c’est pas pareil qu’un couple… on ne s’engueule jamais, on ne passe que du bon temps ensemble, et en plus on se marre 🙂

– Dis-donc, il est très bon ton pétillant là !

– Bon moi, je retourne me servir des champignons

– Tu me mets une cuillère de riz, s’il te plaît ? »

Avoir eu ou pas une vie de famille, un mari, des enfants, une parenthèse plus ou moins longue.

Peut-on objectivement réduire sa vie à une page de son histoire ?

Surtout quand un jour le couple n’est plus.

Et que les enfants grandissent et s’envolent.

N’est-on toujours jamais que seul-e face à soi-même, du début à la fin de l’histoire ?

Bien à vous,

Isabelle

2 Commentaires

  1. les rencontres entre filles rien de tel pour se remonter le moral ! en plus je viens de passer deux semaines avec deux couples dans le groupe, et bien, au bout d’un moment tout le monde a éclaté (tout le monde veut dire toutes les femmes du groupe !) en disant que le bonheur s’était vraiment d’être seule car ils n’étaient vraiment pas des exemples qui donnaient envie d’être ensemble ! Du coup ça les a calmés un peu et on a été tranquille le reste du voyage ! mais c’est dingue comme 40 ou 50 ans de vie commune vous donne parfois (pour certains) le droit de parler à l’autre comme à un chien et même pire de le considérer comme son objet et de donner la honte à sa conjointe devant tout le monde… (et des fois ça peut être l’inverse aussi je reconnais !). Trouve-t-on encore des « vieux » couples qui donneraient l’envie de vivre à deux ?

    • En fait, il te faut prendre des mesures : couples refusés personnes seules bienvenu-e-s, les potentiels intéressé-e-s comprendront d’elles, d’eux-même 🙂
      Ben comme on fait avec les chiens, les gosses accessoirement, pourquoi se farcir des pénibles sous prétexte qu’ils sont en couple ???
      Ça c’est sûr que les divorcé-e-s, célibataires, veuves-veufs font moins d’esbroufe en public, difficile d’engueuler sa moitié, n’est-ce pas… Bon tu me raconteras en détail dis ?
      Pour ce qui est des vieux couples, j’avoue que plus ça va, moins ça fait envie, tu l’as dit !
      Mais je vais essayer d’en chercher, petit challenge perso ou faîtes-vous connaître à cette même adresse 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.