En ce début Décembre 2018 par 30° - Crédit photo izart.fr
En ce début Décembre 2018 par 30° - Crédit photo izart.fr

« En ce début Décembre 2018 par 30° »

05/12/2018 Bonjour à toutes et à tous,
Vous avez aimé :
[Total : 2   Moyenne : 5/5]
En ce début Décembre 2018 par 30° - Crédit photo izart.fr
En ce début Décembre 2018 par 30° – Crédit photo izart.fr

En ce début Décembre 2018 par 30°, je pense bien à vous toutes et tous, ami·e·s de France et de Navarre !

J’avoue que passer l’hiver sous le soleil indien ça fait vraiment de moi une privilégiée.

Cependant, c’est quand même la première fois de ma vie que ça m’arrive, et à vrai dire… je ne regrette rien 🙂

Ni le froid, ni la pluie, ni la neige ne me manquent.

Je crois même retrouver un certain plaisir archaïque à profiter de la douce chaleur H24, et consommer à volonté des kilos de fruits et légumes.

Notre ADN ne serait-il pas chargé du passé de migrant·e·s que nous étions ?

Lorsque nous nous déplacions au grè des modifications climatiques et des besoins alimentaires ?

En tous cas, le même constat est effectué de toute part : 2018 est bien l’année la plus chaude jamais enregistrée !

Alors, y a t’il encore quelqu’un pour nier le changement climatique ?

Autant vous dire aussi que je suis loin de réaliser que dans 20 jours c’est Noël !

Ce sont les photos de vos préparatifs et de vos manteaux épais qui me le rappellent à juste titre.

De mon côté, je constate juste que ça va faire un an que je tourne avec la même garde-robe 😉

Parce que j’enchaîne beau temps après beau temps entre deux continents.

Pas de pull ni de bonnet ni d’écharpe cet hiver, mais mes tuniques et pantalons de coton Made In India en ont pris un coup… de soleil 😉

Je vais faire de bons bains de teinture pour rafraîchir tout ça de retour en France, et hop, c’est reparti pour un tour.

En parlant de recyclage, cette fois, dans mes valises indiennes, j’ai emmené en outre aiguilles et crochets.

Et me suis mise à l’ouvrage pour recycler de vieux tee-shirts G-Star marqués par le temps et l’usure.

Mission, les transformer en un pimpant tapis de bain.

Le temps de comprendre le schéma pour les découper sans rien en perdre, j’étais lancée !

Les voilà donc tous transformés en de longues lanières qui vont former une pelote géante.

C’est alors le moment d’extraire le plus joli crochet en bambou de ma panoplie de tricoteuse.

Vieille de plus de 30 ans, certes, mais toujours aussi efficace 😉

La transformation est bluffante, et maintenant, à vous de jouer !

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.