2003-Stage de Foot
2003-Stage de Foot

« Footballeur en herbe, suite »

10/11/2014 Bonjour à toutes et à tous,

2003- Stage de Foot

2003-Stage de Foot
2003-Stage de Foot

Qu’est-ce que je me suis caillée et enchosée sur ces terrains de foot, et de plus par tous les temps 🙁

Ah, mère de footballeur en herbe, un vrai bonheur, ça vaut le coup que je vous raconte la suite.

J’ai rien fait pour l’encourager sur cette voie, vous l’aurez bien compris dans la Petite chronique précédente.

Juste un stage de foot, cadeau de ses 8 ans, avec sa mamie comme meilleure supportrice !

Ça a suffit.

Surtout qu’il en rêvait… depuis au moins… ses 2 ans !

Et après c’est parti pour l’engrenage infernal, les clubs, deux entraînements par semaine, les matchs le week-end, que du bonheur.

Mais bon, il avait l’air si heureux, et puis il était doué le gamin et il en voulait, tout petit qu’il était au fond de ses cages de gardien !

« Un jour, tu te rappelles, on était allés faire des matchs toute la journée à Lyon, et tu m’avais fait un super casse-croûte avec des bonbons et tout, je m’en rappelle encore, et une autre fois, on était même allés à Marseille !

– …?

– Mais si, tu sais, même que c’est le père de A. qui devait m’emmener et qu’il y avait eu embrouille parce que tu n’étais pas d’accord avec la somme qu’il te réclamait pour le voyage… »

Tiens, ça me revient cette histoire, évidemment, travaillant 6 jours sur 7, râpés pour moi les week-end en famille avec le club, fallait trouver une voiture qui l’emmène.

« Tu te rends compte, tu m’avais même donné 20€ pour partir ! »

Il se rappelle de tous les détails…

Oui, j’avais préféré gâter mon fils plutôt que cet abruti qui pensait se faire du fric sur mon dos.

Mais il était rentré cassé en deux le gamin, ça je m’en souviens 🙁

Accident de trampoline, déplacé une vertèbre, pouvait plus respirer, on a été quitte pour une belle frayeur et l’ostéopathe en cata une fois de plus…

OUH ! DES FOIS, JE SAIS PAS CE QU’ON LEUR FERAIT !

Mais après coup, ça fait des bons souvenirs, même quand on parle de l’entraîneur qui les emmenait aux matchs dans sa… poubelle.

Il en rigole encore le gamin en me racontant tout ça maintenant, tandis que je découvre…

Tiens d’ailleurs, un jour, il a disparu subitement de la circulation celui-là, tout quitté, même son boulot.

Je crois qu’il a mis du temps à s’en remettre, l’employeur.

Parait que l’entraîneur court toujours.

Finalement, ça lui ressemblait bien à ce grand dadais pas méchant, juste un peu (trop) mytho

Ah ça, on en a croisé quelques-uns dans le milieu du foot, et à tous les étages.

Mais la dernière fois, elle a été fatale à la carrière de mon footballeur en herbe.

Même pas 3 mois après son entrée en Sport-Etude.

Trop de pression, trop d’enjeux croisés à trop d’ego, d’adultes, bien sûr.

Une fois de plus, on a évité le pire, mais il n’a plus jamais remis les pieds sur un stade, ou juste pour le fun avec ses potes.

Mais ça c’était avant, comme il me précise, quand il voulait devenir Footballeur professionnel.

Maintenant, il se rêve plutôt Ingénieur du son et Compositeur en MAO.

Ce n’est plus le même terrain de jeu, mais il y a toujours des fans et du public !

Footballeur en herbe, suite…

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.