Lagerstroemia - Lilas des Indes
Lagerstroemia - Lilas des Indes

« Je déteste les listes »

[sam id= »36″ codes= »true »]

24/07/2015 Bonjour à toutes et à tous,

Lagerstroemia - Lilas des Indes
Lagerstroemia – Lilas des Indes

Je déteste les listes.

Indifféremment, les listes de courses.

Et les listes électorales.

Et aussi celles de mariages.

Et encore celles de baptêmes.

Ou de naissance tout simplement.

Tout autant que celles de communions.

Une seule fois j’ai dérogé, c’était une première.

Et je me souviens encore du désarroi dans lequel le choix m’a plongée…

Plus jamais ça.

Ne comptez pas plus sur moi pour les chèques déposés dans une urne pour offrir « Une destination de rêve ».

Ah oui, c’est tellement facile.

Et pratique.

Et tellement impersonnel aussi…

Pas de trace, pas d’originalité, pas de souvenir.

Le cadeau lissé, programmé, sans surprise.

Ah ben oui, parce que souvent il émane du choix de la personne honorée elle-même.

Bon d’accord, sauf en cas de naissance, mais les parents sont bien derrière.

Et alors les cadeaux collectifs, c’est encore pire.

Vous annoncez l’idée, tout le monde trouve cela génial.

On se met ensemble, on partage avec toi !

Le problème, c’est que la date n’a pas été arrêtée pour le partage

On devrait majorer les années de retard, avec des pénalités, tiens.

Oh, et puis à quoi bon se formaliser après tout.

Puisque désormais, il est tout à fait commun de ne jamais recevoir de remerciement suite au cadeau offert.

Et ça, c’est  un trait qui caractérise indifféremment la famille, les amis, les collègues de travail…

Excusez, j’aime choisir mon cadeau à offrir.

Parce que je connais les goûts de la personne, je m’intéresse à elle.

Et puis si je ne les connais pas, j’apprends à les connaître.

Souvent, quand se présente une opportunité,  je fais quelques achats d’avance.

Et mon placard devient la cour des miracles pour les habitants de cette maison.

« – Dis-donc, t’aurais pas un cadeau pour le petit de M…. T’aurais pas quelque chose à offrir, suis invité ce soir chez P… T’aurais pas un truc pour la mère de A… »

Ben oui, j’ai toujours un petit cadeau dans mes réserves au cas où.

Et puis je vais vous dire, pour ne pas arriver les mains vides, il a quelque chose qui fait toujours plaisir.

Les fleurs !

Oui, tout simple, mais aussi tout original que ce soit, les fleurs sont indémodables !

Mais attention, hein, pas n’importe lesquelles.

Des fleurs coupées, en bouquet.

On les aime, on les regarde, on les respire, on les admire, on les touche.

Et puis elles se défraîchissent, se fanent.

On les jette.

La beauté est éphémère, c’est ce qui la rend belle sans doute…

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.