Je me suis jetée à l'eau - Crédit photo izart.fr
Je me suis jetée à l'eau - Crédit photo izart.fr
Vous avez aimé :

« Je me suis jetée à l’eau »

21/01/2019 Bonjour à toutes et à tous,

Je me suis jetée à l’eau direct en rentrant de la promenade en ville.

Imaginez que vous ayez passé la journée à arpenter les rues dans les quartiers touristiques, visité un musée et fini par un parc botanique…

Le résultat est terrible en fin de journée et par 32°, corps ruisselant, jambes en compote et pieds en bouillie !

Vite, poser le sac, se jeter sur la serviette, enfiler le maillot et me délasser dans l’eau exquise de fin de journée 🙂

Sous le spacieux hall, une dame âgée en tenue de sport répète les mouvements que lui soumet une coach, c’est écrit en rouge au dos de son polo noir.

De même, deux couples aux femmes drapées des pieds à la tête et raquettes en main partagent un match acharné de badminton.

Le siège de la Badminton World Federation (BWF) est basé ici, à Kuala Lumpur, et pour cause, le bad est le sport national de la Malaisie.

Le grand champion national est Lee Chong Wei, numéro un mondial pendant plus de 6 ans !

En 2017, il a réalisé l’un des smashs les plus rapides enregistré avec… 417 km/h.

Dans la salle de muscu, d’autres femmes affublées de la même tenue et écouteurs vissés dans les oreilles foulent les tapis de course.

Cet accoutrement peut paraître pour le moins inconfortable, surtout quand elles glissent dans l’eau de la piscine vêtues de la sorte…

Cependant je note que mon légendaire deux pièces à rayures marine ne provoque aucune défiance de leur part.

Ni même un comportement désobligeant.

On se salue cordialement, on se pose sur les transats côte à côte, et tout le monde respecte tout le monde.

En Malaisie les non musulman·ne·s sont pourtant bien minoritaires.

J’ai enfin retrouvé les mouvements du dos crawlé.

Et tout d’abord grâce aux tutos de You Tube qui m’ont en cela bien aidée.

Après avoir révisé un soir ou deux en ligne et en vidéo, j’étais donc opérationnelle, vive l’ère numérique !

Il reste en outre un détail que je ne peux mettre en application.

Détail très important pour… éviter de me cogner le crâne à l’arrivée.

Parce qu’il n’y a rien à identifier sur le plafond de la piscine pour me donner un repaire 🙁

Je nage à ciel ouvert

En parlant sport, une fois n’est pas coutume, j’espère que vous avez apprécié les prouesses de la gymnaste américaine Katelyn Ohashi.

Il semble qu’elle ait révolutionné le monde de la gymnastique grâce à son audacieuse démonstration.

Néanmoins, d’autres avant elle ont aussi imposé leur touche dans certaines disciplines sportives.

Certains comme Richard Fosbury, l’ont fait aux Jeux Olympiques de Mexico en 1968 dans le saut en hauteur.

Grâce à lui on a pratiqué, certes intensivement mais bien mal, le fos dans tous les cours d’EPS des collèges !

Je me souviens surtout des consignes pour décoller sans succès talons et fesses du sol 🙁

Et j’étais convaincue que depuis, les profs de gym avaient certainement amélioré leurs cours.

Contrairement à mon idée, il paraît que chronomètre en main, ou pire, bras croisés, ils continuent à prodiguer des conseils

Bien à vous,

Isabelle

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.