Le déclin des grandes surfaces est signé Amazon - Crédit photo izart.fr
Le déclin des grandes surfaces est signé Amazon - Crédit photo izart.fr

« Le déclin des grandes surfaces est signé Amazon »

23/11/2018 Bonjour à toutes et à tous,
Vous avez aimé :
[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Le déclin des grandes surfaces est signé Amazon.

Ça, elles ne l’avaient pas vu arriver.

Pourquoi ? Et bien parce que tout simplement le phénomène n’existait pas encore, au temps béni des hyper qui inondaient le marché !

L’ère numérique a signé leur arrêt de mort.

Courir remplir son chariot en garant sa voiture sur l’immense parking d’une grande surface est passé de mode.

Si si, ok restent encore quelques irréductibles qui ont zappé le virage numérique, mais après eux ?

A part certain·e·s passionné·e·s de la voiture qui aiment encore faire des bornes ainsi que perdre leur temps à courir après la dernière promo, qui d’autre ?

Certainement pas les jeunes, ils ont tôt fait de préférer consacrer leur temps à autre chose de plus épanouissant.

Et que remplir son panier et comparer tranquillement de chez soi, tout comme de se faire livrer à domicile, c’est autrement moins stressant !

L’économie ainsi réalisée est à portée de clic.

En additionnant le temps perdu au carburant utilisé plus l’usure de la voiture, le calcul est facile…

Les drive, nouvellement instaurés par les marques de la grande distribution vont vite voir passer leur heure de gloire.

Amazon n’a t-elle pas mis en place la plus grande plate-forme de vente en ligne ayant jamais existé, le Marketplace ?

Elle propose ainsi à tout revendeur en gros ou en détail indépendant d’être le support de son catalogue en ligne.

Vous pouvez même lui faire parvenir votre marchandise qu’elle stocke et expédie à votre place !

Vos commandes sont honorées où que vous soyez dans le monde.

Avec en outre, aucun souci de stockage ni d’expédition ni de gestion de personnel.

Ayant exercé quelques décennies dans le commerce, ça me laisse plutôt rêveuse…

Alors que de grandes marques comme Carrefour, Toys’R’Us, ou Casino, pour ne citer qu’elles dégraissent à tour de bras, Amazon enregistre des chiffres record.

Avec une part annoncée de 48% du chiffre d’affaires du commerce en ligne aux Etats-Unis, Amazon pèse presque pour moitié dans la balance.

Une croissance de + 29% estimée pour l’exercice 2018 place à présent le géant en tête de classement, devant son concurrent eBay.

Bon, et si je vous dis aussi qu’IKEA après avoir ouvert son premier magasin en Inde, a également revu sa politique d’e-commerce et enregistre de bons résultats…

Une nouvelle ère numérique est en marche 😉

Allez petite devinette au passage, quel est l’article le plus populaire chez IKEA ?

Un indice, il est tout bleu 😉

Bien à vous,

Isabelle

2 Commentaires

  1. Heu… c’est du 3e degré à l’envers ? ou alors je n’ai rien compris ? Comment toi qui te veux écolo, économiquement sensible à l’exploitation humaine, alerte sur les redressements fiscaux, sensible aux conditions de travail des salariés-esclaves, peux tu faire l’apologie d’Amazon ? Ben oui, sûrement du second degré au carré…

    • Ben pas vraiment, c’est surtout l’observation de ce qu’il se passe autour de moi. Certain·e·s y trouvent de nouvelles formes de débouché et de métiers liés à cette innovation qui prend efficacement le pas sur les grandes surfaces. Lesquelles n’ont jamais été des modèles ni économiques ni sociaux ni écologiques, c’est pas nouveau.
      Après, les salarié·e·s ont toutes et tous des moyens d’agir auprès de leurs entreprises quelles qu’elles soient, pour améliorer leurs salaires ou leurs conditions de travail. Cela s’appelait à l’époque entre autre se syndiquer, suivre des formations, se rapprocher du CHSCT, des conventions collectives toutes choses qui m’ont permis d’avoir un poids et une voix dans l’entreprise où j’étais salariée.
      Je répète encore qu’il vaut mieux s’orienter vers ce type de commerce durablement parlant, car lorsqu’une personne livre en camion/moto les achats de 30 personnes, c’est mieux plutôt que chacune des 30 personnes prenne sa voiture individuelle pour aller dans une grande surface.
      Moi aussi j’étais assez sceptique vis à vis du concept, ce sont les jeunes qui m’en ont démontré les avantages et créé par ce biais leurs ressources professionnelles…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.