Le plastique c'est fantastique - Crédit photo izart.fr
Le plastique c'est fantastique - Crédit photo izart.fr

« Le plastique c’est fantastique »

19/04/2013 Bonjour à toutes et à tous,

Le plastique c'est fantastique - Crédit photo izart.fr
Le plastique c’est fantastique – Crédit photo izart.fr

Pour en revenir à la Biennale du Design de Saint Etienne, je vous ai gardé une part de rêve…et de cauchemar, tout cela dans le même Package comme on dit quand on veut faire branchée.

Et à mon avis, le plus révolutionnaire de tout ce que j’ai pu voir c’est l’imprimante 3D.

Juste que le plastique c’est fantastique…

Avec l’imprimante 3D on peut procéder à différentes réalisations, à partir de plastique ou de métal par exemple.

Sur la base d’un fichier qui retransmet des infos donnant forme, couches par couches à l’objet en volume.

Révolutionnaire, puisque maintenant on peut également, avec l’imprimante 3D, reconstituer une masse de tissus humains à partir de cellules vivantes, et envisager même dans quelques années de concevoir des organes entiers, on appelle cela bio-printing.

Mais à propos de plastique, c’est là que ça tourne au cauchemar

Evidemment, l’avantage du plastique par rapport au fer, c’est que ça ne déclenche pas d’alarme sous les portiques des aéroports ou des prisons, comme cette clef de menottes très efficace, exposée à la Biennale du Design.

D’où l’idée d’utiliser une imprimante 3D pour produire des pièces en plastique, assemblables par la suite, et reconstituer, au hasard, une arme à feu indécelable aux contrôles et d’une efficacité prouvée…

C’est exactement ce qu’a fait un étudiant aux US qui a monté son entreprise de pièces détachées pour vendre une arme en kit à assembler à la maison.

Encouragé par le 2ème amendement de la Constitution des USA qui garantit à tous les citoyens le droit de port d’armes.

300 millions d’armes sur le territoire américain.

315 millions d’américains.

Avant qu’ils ne s’entretuent tous.

Il y a deux jours, désavoué par le Sénat, Barack Obama lâche ces mots : « Je suis abattu par la honte ».

Il y a quatre mois, 20 enfants étaient abattus par un tireur fou.

Bien à vous,

Isabelle

4 Commentaires

  1. Il existe déjà des armes à feu partiellement construites en plastique. (regardez du côté de la marque Glock) les industriels n’ont pas attendu les imprimantes 3D pour se servir de polymères. D’autre part, il est impossible de fabriquer une arme complète avec les technologies « démocratiques » d’impression 3D (cad. par dépose de fil, la technologie la moins chère). Pour imprimer une arme fonctionnelle en entier, il faut utiliser des procédés beaucoup plus coûteux (frittage de poudre). Car qui dit arme a feu, dit combustion, dit canon, dit metal.
    Inutile donc de prendre peur dans l’immédiat.
    après la france est 5e exportateur mondial d’armes. je trouve ça plus choquant qu’un pistolet imprimé en plastique personnellement.

    • Merci pour votre précision qui se veut rassurante.
      La prudence reste de mise en matière de théorie, parce que nous avons nombre d’exemples où l’homme a été dépassé par la technologie qu’il avait mise au point.
      « En théorie, il ne devrait pas y avoir de différence entre la théorie et la pratique. En pratique, il y en a ». Einstein

  2. Vu aux infos ce midi, l’arme tire réellement, et de réelles balles… Le tout a été imprimé grace à une imprimante 3D, le fichier imprimable sera bientôt sur des sites de partage style open source…. VOILÀ !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.